Bruxelles,
28
Juin
2018
|
11:44
Europe/Brussels

Daimler Trucks confirme la hausse significative de ses ventes unitaires et de son résultat d’exploitation (EBIT) pour 2018 et renforce son leadership technologique

Résumé
  • Le numéro un du secteur annonce un nombre record de commandes au premier trimestre 2018

  • Les programmes d’optimisation se traduiront par un gain de 1,4 milliard d’euros au niveau des résultats d’ici 2019

  • Des investissements supérieurs à 2,5 milliards d’euros pour la recherche et le développement en 2018 et 2019, dont plus de 500 millions d’euros alloués à l’électrification, la connectivité et l’automatisation

  • Mise en place d’un E-Mobility Group (EMG) mondial afin d’accélérer le développement des transmissions électriques sur les bus et camions

  • Martin Daum, membre du conseil d’administration de Daimler responsable de Trucks & Buses : « Nous sommes clairement le numéro un dans le secteur des bus et des camions. Pour conserver cette position, nous consolidons en permanence nos atouts stratégiques : notre présence internationale, nos plateformes mondiales et notre leadership en matière d’innovation. Nous continuons également à accorder une place centrale à nos clients. Nos produits doivent contribuer à la réussite de nos clients, qui assurent la nôtre à leur tour. »

Dans le cadre de son Capital Market & Technology Day, Daimler Trucks a confirmé aujourd’hui les perspectives favorables concernant les ventes unitaires et le résultat d’exploitation (EBIT) et reste optimiste pour le reste de l’exercice en cours. Dans la division Trucks, le premier constructeur mondial de véhicules utilitaires prévoit une hausse importante des ventes unitaires et du résultat d’exploitation par rapport à l’exercice précédent.

Les chiffres étayent ces perspectives puisque les ventes de camions enregistrées au premier trimestre 2018 dépassent d’environ 21 % celles réalisées pendant la même période de l’exercice précédent. Dans la région ALENA, les ventes unitaires ont progressé de 24 % au premier trimestre. Daimler Trucks a également augmenté ses ventes sur plusieurs marchés clés au premier trimestre de 2018 (UE30 : +11 % ; Brésil : +66 % et Turquie : +48 %). Cette tendance positive devrait se poursuivre vu le nombre record de commandes enregistré actuellement. Au premier trimestre 2018, les commandes étaient en hausse de 49 % par rapport à celles de l’exercice précédent. Dans la région ALENA, traditionnellement rentable, les commandes ont même progressé de 93 % par rapport à l’exercice précédent. Compte tenu des ventes unitaires et des commandes soutenues, l’entreprise peut aborder l’avenir avec optimisme. D’ici 2019 en outre, les mesures d’optimisation lancées en 2017 afin de réduire les frais fixes sortiront pleinement leurs effets et représenteront un gain total de 1,4 milliard d’euros dans les résultats financiers de Daimler Trucks.

Martin Daum, membre du conseil d’administration de Daimler responsable de Trucks & Buses : « Nous sommes clairement le numéro un dans le secteur des bus et des camions. Pour conserver cette position, nous consolidons en permanence nos atouts stratégiques : notre présence internationale, nos plateformes mondiales et notre leadership en matière d’innovation. Nous continuons également à accorder une place centrale à nos clients. Nos produits doivent contribuer à la réussite de nos clients, qui assurent la nôtre à leur tour. »

Daimler Trucks est sans conteste à la tête du marché des véhicules utilitaires et vise une rentabilité sur les ventes moyenne de 8 % (« over the cycle »), en incluant les coûts d’investissement dans les technologies de l’avenir. Daimler Trucks se considère aussi toujours comme le moteur des changements majeurs liés à la technologie observés pour l’instant dans le secteur. Les investissements dans la recherche et le développement seront donc supérieurs à 2,5 milliards d’euros pour 2018 et 2019, et plus de 500 millions d’euros de cette enveloppe sont alloués à l’électrification, la connectivité et l’automatisation des produits et services.

L’E-Mobility Group (EMG) consolide le savoir-faire dans les motorisations électriques

L’entreprise est aujourd’hui à l’avant-garde de l’électrification des véhicules utilitaires. La Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation (MFTBC) a déjà livré les premiers exemplaires de son FUSO eCanter 100 % électrique à un petit groupe de clients sélectionnés, aux États-Unis, en Europe et au Japon. Sa marque sœur Mercedes-Benz fera également rouler son eActros, un poids lourd électrique moyen, pour certains clients cette année. Daimler Trucks travaille en outre à rendre l’e-mobilité économique – pour le client comme pour le constructeur.

Désireuse de prendre également la tête du marché mondial dans le segment des bus et camions électriques, l’entreprise a regroupé toutes ses activités électriques au sein d’une nouvelle organisation qui se concentre exclusivement sur l’électromobilité : l’E-Mobility Group (EMG). Cette organisation définira prochainement une stratégie globale détaillée, qui portera aussi bien sur les éléments électriques que les véhicules 100 % électriques et qui s’appliquera à toutes Ies marques et toutes les divisions. Elle s’attache aussi à créer une architecture électrique commune au niveau mondial. L’EMG a une structure internationale. Elle se compose de collaborateurs qui travaillent selon une approche transversale sur les différents sites du réseau de développement de l’entreprise, entre autres à Portland (États-Unis), Stuttgart (Allemagne) et Kawasaki (Japon). Gesa Reimelt constituera et dirigera cette nouvelle entité à partir du 1er juillet 2018. Dans le cadre de cette fonction, elle rendra directement compte à Frank Reintjes, Executive Vice President for Global Powertrain and Manufacturing Engineering de Daimler Trucks.

Martin Daum, membre du conseil d’administration de Daimler pour Trucks & Buses, a déclaré à ce propos : « En tant que numéro un mondial incontesté, nous voulons aussi prendre la tête du marché des bus et camions électriques. Nous avons commencé très tôt à travailler sur les camions électriques et aspirons dès lors à faire figure de référence dans chaque segment de ce secteur. La création de notre entité mondiale E-Mobility Group nous permettra de maximiser la rentabilité des investissements dans cette technologie, qui revêt une importance stratégique capitale. Nous serons ainsi en mesure de proposer à nos clients les meilleures solutions en matière de batteries, de systèmes de recharge et de gestion de l’énergie. »

Un pionnier de l’innovation orienté client

Daimler Trucks a pour objectif de fournir à ses clients partout dans le monde des véhicules d’une qualité sans égale et parfaitement conformes à leurs besoins spécifiques. Les innovations technologiques servent à améliorer l’efficacité et la sécurité des véhicules, ainsi que la connectivité entre les véhicules et avec l’écosystème du client. Daimler Trucks est depuis plusieurs années déjà pionnier dans le domaine de la conduite autonome et connectée avec ses marques Mercedes-Benz, Freightliner et FUSO.

À l’échelle internationale, Daimler Trucks compte déjà plus d’un demi-million de camions connectés à l’Internet des objets via ses plateformes FleetBoard et Detroit Connect. Il a également été le premier constructeur à faire rouler des camions connectés en convoi (le « platooning ») sur la voie publique en Europe, aux États-Unis et au Japon. À l’automne 2017, Daimler Trucks a présenté un autre domaine dans lequel les véhicules utilitaires autonomes pourraient être utilisés à l’avenir : sur un terrain d’aviation à Bad Sobernheim (Allemagne), quatre tracteurs Mercedes-Benz Arocs autonomes et contrôlés à distance ont simulé un déneigement de la piste.

Une position exceptionnellement solide basée sur une stratégie à long terme

Le premier constructeur mondial de véhicules utilitaires poursuit ses objectifs en s’appuyant sur une position exceptionnellement solide. En 2017, Daimler Trucks a vendu quelque 470 000 unités et bénéficiait donc d’une très nette longueur d’avance sur ses concurrents. Grâce à ses marques de camions Mercedes-Benz, FUSO, Freightliner, Western Star et BharatBenz d’une part, et à ses marques de bus Mercedes-Benz Buses, Setra et Thomas Built Buses d’autre part, Daimler Trucks & Buses possède un excellent portefeuille de produits au niveau international. Leader du marché en Allemagne, en Europe et dans la région ALENA, l’entreprise occupe par ailleurs une position de premier plan au Brésil, en Inde et au Japon. Il y a dix ans, Daimler a également lancé une stratégie visant à renforcer sa présence mondiale et à instaurer une plateforme internationale, ainsi qu’à préserver son leadership historique dans le domaine de l’innovation. L’entreprise a en outre des fondations extrêmement solides en ce qui concerne les aspects les plus essentiels du secteur des utilitaires, entre autres la sécurité, la fiabilité et l’efficacité, ce qui lui permet d’enregistrer une croissance durable dans cette branche d’activité. Forte de cette position dominante, Daimler Trucks & Buses continuera à donner le rythme dans les domaines d’innovation plus récents que sont l’e-mobilité, la connectivité et l’automatisation. Depuis trois ans, six centres régionaux coordonnent les activités de vente et d’après-vente dans le monde. Ce faisant, ils veillent à ce que l’entreprise puisse continuer à développer ses activités sur les futurs marchés en expansion que sont l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine.

 

Légende image 18A0456 :

Martin Daum, membre du conseil d’administration de Daimler responsable de Trucks & Buses

Légende image 18A0457 :

Daimler Trucks confirme une hausse significative de ses ventes unitaires et de son résultat d’exploitation (EBIT) pour 2018.

Le présent document contient des déclarations prospectives qui reflètent notre point de vue actuel sur des événements futurs. Les termes tels que « anticipation », « estimation », « éventualité », « objectif », « opportunité », « planification », « possibilité », « projet », « probabilité », « risque », « supposition », ainsi que toute autre expression ou formulation ayant une signification similaire, sont utilisés afin de permettre au lecteur d’identifier ces déclarations. Leur concrétisation est tributaire de nombreux risques et incertitudes, y compris une évolution défavorable de la conjoncture mondiale, en particulier une baisse de la demande sur nos principaux marchés ; une détérioration de nos possibilités de refinancement sur le marché des crédits et les marchés financiers ; des cas de force majeure, dont les catastrophes naturelles, les actes de terrorisme, les troubles politiques, les conflits armés, les accidents industriels et leurs répercussions sur nos ventes et nos achats, notre production ou nos services financiers ; les variations de change ; une évolution de la demande des consommateurs en faveur de véhicules plus petits générant une marge plus réduite ; un manque d’acceptation potentiel de nos produits ou services qui réduit notre aptitude à obtenir les prix souhaités et à exploiter au mieux notre capacité de production ; l’augmentation du prix des carburants ou des matières premières ; une perturbation de la production en raison d’une pénurie de matériaux, de grèves ou de l’insolvabilité de fournisseurs ; la réduction des prix de revente des véhicules d’occasion ; la mise en œuvre effective de mesures de réduction des coûts et d’optimisation de l’efficacité ; les perspectives économiques pour les sociétés dans lesquelles nous détenons un grand nombre de participations ; la mise en place fructueuse de joint-ventures et collaborations stratégiques ; les changements dans la législation, la réglementation et les politiques gouvernementales, en particulier en matière d’émissions des véhicules, d’économies de carburant et de sécurité ; la résolution d’enquêtes menées par les autorités ou pour le compte de celles-ci et la clôture de procédures légales en cours ou futures ; ainsi que d’autres risques et incertitudes, certains faisant l’objet d’une définition au chapitre « Rapport relatif aux risques et opportunités » dans le présent rapport annuel. Si un quelconque de ces risques ou une quelconque de ces incertitudes se concrétise ou si les suppositions sur lesquelles reposent nos déclarations prospectives se révèlent correctes, les résultats peuvent être différents de ceux que nous évoquons ou suggérons dans ces déclarations prospectives. Nos déclarations prospectives étant uniquement basées sur la situation à la date de la publication, nous n’avons pas l’intention de les mettre à jour et ne sommes soumis à aucune obligation à cet égard.