Bruxelles,
08
Janvier
2019
|
13:45
Europe/Brussels

Daimler Trucks investit un demi-milliard d’euros dans des camions hautement automatisés

Résumé
  • Première mondiale pour le nouveau Freightliner Cascadia avec fonctions de conduite semi-automatisées (Level 2)

  • Début du développement en série de la conduite hautement automatisée (Level 4) – Possibilité de conduite autonome sur des itinéraires définis sans intervention d’un chauffeur

  • Amélioration de la sécurité, des performances de transport et baisse significative des coûts au kilomètre

  • Le nouveau centre de recherche et de développement pour camions automatisés promeut le transfert de connaissances pour une plus grande rapidité d’innovation

  • Martin Daum : « Parmi les leaders de l'industrie, nous avons été les pionniers des camions automatisés. En 2015, notre Freightliner Inspiration Truck était le premier véhicule commercial automatisé à recevoir une homologation sur route. Aujourd’hui, nous portons l’automatisation des camions à un niveau supérieur : en 2019, nous commercialiserons le premier Freightliner Cascadia semi-automatisé et la prochaine étape sera celle des camions hautement automatisés. Les camions hautement automatisés améliorent la sécurité, augmentent les performances logistiques et offrent aux clients de grands avantages tout en apportant une contribution significative à un avenir durable pour l’industrie logistique. »

     

Stuttgart/Las Vegas. Daimler Trucks investira 500 millions d’euros (environ 570 millions de dollars US) dans le développement de camions hautement automatisés (SAE Level 4) au cours des prochaines années. Daimler Trucks créera également quelque deux cents nouveaux postes afin de promouvoir la commercialisation progressive de camions hautement automatisés au cours des dix prochaines années. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui la division camions de Daimler au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas. La conduite hautement automatisée implique que des camions autonomes se déplaceront automatiquement dans des zones définies et entre des carrefours définis, le système n’attendant pas que le chauffeur réponde à une demande d’intervention. Dans l’industrie du transport, le Level 4 est la prochaine étape logique après le Level 2 afin d’accroître l’efficacité et la productivité des clients et réduire considérablement les coûts au kilomètre. Daimler Trucks passe ainsi l’étape intermédiaire de la conduite conditionnellement automatisée (Level 3). Le Level 3 n’offre pas de réel avantage aux clients de camions par rapport à la situation actuelle, car rien ne compense les coûts supérieurs engendrés par la technologie.

Le nouveau Freightliner Cascadia propose des fonctions de conduite semi-automatisée (Level 2), ce qui en fait le premier camion semi-automatisé de série sur les routes nord-américaines. Il est par ailleurs présenté aujourd’hui en première mondiale à l’occasion de la présentation de Daimler Trucks au CES.

Depuis de nombreuses années, Daimler Trucks est un pionnier dans le développement de camions automatisés. En 2014, le premier constructeur mondial de camions a présenté le Mercedes-Benz Future Truck 2025, l’unique camion automatisé au monde jusque-là, démontrant en exclusivité les possibilités technologiques et le grand potentiel pour l’économie et la société.

« Parmi les leaders de l’industrie, nous avons été les pionniers des camions automatisés. En 2015, notre Freightliner Inspiration Truck était le premier véhicule commercial automatisé à recevoir une homologation sur route. Aujourd’hui, nous portons l’automatisation des camions à un niveau supérieur : en 2019, nous commercialiserons le premier Freightliner Cascadia semi-automatisé et la prochaine étape sera celle des camions hautement automatisés. Les camions hautement automatisés améliorent la sécurité, augmentent les performances logistiques et offrent aux clients de grands avantages tout en apportant une contribution significative à un avenir durable pour l’industrie logistique », explique Martin Daum, membre du Directoire de Daimler AG et responsable de Daimler Trucks & Buses.

La conduite automatisée de Level 2 devient une réalité dans le nouveau Freightliner Cascadia

Avec l’assistance à la conduite active (Mercedes-Benz Actros, FUSO Super Great) ou le Detroit Assurance 5.0 avec l’assistance au maintien de trajectoire actif (nouveau Freightliner Cascadia), Daimler Trucks introduit de série dans ses véhicules des fonctions de conduite semi-automatique. Le nouveau système peut freiner, accélérer et braquer de manière autonome. Contrairement à d’autres systèmes qui n’interviennent qu’à une certaine vitesse, l’Active Drive Assist / Detroit Assurance 5.0 permet une conduite semi-automatique dans toutes les plages de vitesse d’un camion de série. Le guidage latéral actif et la connexion du contrôle longitudinal ou latéral dans toutes les plages de vitesse sont nouveaux grâce à la fusion intelligente des informations radar et caméra.

Daimler Trucks réévalue les avantages du Platooning

Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de sa feuille de route en matière d’innovation, Daimler Trucks réévalue sa vision du Platooning. Daimler Trucks définit le Platooning comme le couplage électronique de deux ou plusieurs camions à des distances très proches l’un de l’autre. En théorie, il améliore l’aérodynamique dans le but avoué de réduire la consommation de carburant. Daimler Trucks a testé le Platooning pendant plusieurs années, essentiellement aux États-Unis, où les avantages devraient être les plus importants. Les résultats montrent que même dans des conditions optimales de Platooning, les économies réalisées dans la pratique sont inférieures aux prévisions. Et elles sont encore moins importantes lorsque le peloton est déconnecté et que les camions doivent réaccélérer pour se reconnecter. En effet, la consommation de carburant augmente et le potentiel d’économie est réduit d’autant. Il n’existe dès lors pas de modèle économique, du moins dans le trafic long-courrier aux États-Unis, pour les clients qui misent sur des camions très aérodynamiques pour rouler en peloton. Daimler Trucks continuera bien entendu à s’impliquer dans tous les projets partenaires en cours.

Conduite hautement automatisée : plus de sécurité, d’efficacité et de compétitivité

Les camions hautement automatisés (Level 4) offrent d’énormes avantages dans de nombreux domaines. Ils contribuent ainsi de manière significative à répondre au besoin croissant de la société de disposer de routes plus sûres et de solutions de transport plus durables. Des systèmes redondants et un grand nombre de capteurs et de systèmes qui ne se fatiguent jamais ou ne sont jamais inattentifs en constituent la base, car aujourd’hui encore, la grande majorité des accidents sont dus à des erreurs humaines. Les camions hautement automatisés (Level 4) améliorent également l’efficacité et la productivité parce qu’ils peuvent être utilisés pratiquement 24 heures sur 24. Ils peuvent en outre circuler en période de faible trafic, par exemple la nuit, et ainsi éviter les embouteillages grâce à une gestion intelligente des itinéraires. L’effet est positif pour les clients des camions et l’économie dans son ensemble, car la compétitivité d’une économie dépend aussi fortement de l’efficacité de la logistique. Dans l’hypothèse d’un doublement du transport routier mondial de marchandises entre 2015 et 2050, cet aspect n’est pas sans importance.

Deux cents nouveaux emplois pour des ingénieurs et des spécialistes en robotique ayant des compétences en informatique et en programmation

Daimler Trucks créera deux cents nouveaux emplois dans le domaine de la conduite hautement automatisée (Level 4). Les nouveaux postes seront principalement confiés à des ingénieurs en mécatronique et des spécialistes en robotique ayant des compétences en informatique et en programmation. Le site principal est le nouveau « Automated Truck Research & Development Center (centre de recherche et de développement des camions automatisés) » de Daimler Trucks & Buses à Portland dans l’Oregon aux États-Unis. Les experts du Centre de Recherche et Développement sont principalement impliqués dans le développement, l’essai et la validation des véhicules automatisés. Les ingénieurs de Portland travaillent en étroite collaboration avec leurs collègues des sites Daimler Trucks de Stuttgart (Allemagne) et Bangalore (Inde) et créent ainsi un réseau mondial. Les personnes intéressées peuvent postuler sur https://daimler-trucksnorthamerica.com/lead/ ou directement à l’adresse innovateDTNA@daimler.com.

Conduite hautement automatisée pour voitures et camions : des exigences complètement différentes

Un système étroitement coordonné constitue un facteur de succès décisif lors du développement technologique pour garantir la sécurité et la fiabilité d’un camion hautement automatisé (Level 4). Daimler Trucks s’appuie sur les vastes connaissances acquises au cours de nombreuses années d’expérience dans le développement de systèmes d’assistance à la conduite tandis que le transfert de connaissances au sein du groupe Daimler constitue la base d’une innovation rapide. Grâce à son portefeuille global, des voitures particulières aux camionnettes en passant par les autobus et les camions, Daimler est parfaitement compétente pour toutes les applications importantes de la conduite automatisée. Des solutions évolutives sont donc déjà disponibles. Quelles que soient les applications, l’entreprise est guidée par une démarche claire visant à proposer uniquement des systèmes sûrs, fiables et matures.

Daimler Trucks reprend les développements de la division Mercedes-Benz Cars qui sont également adaptés aux besoins des entreprises de transport. Les systèmes Level 2 déjà disponibles seront convertis en Level 4 grâce à l’innovation et au réajustement des systèmes existants. Malgré toutes les similitudes, les exigences imposées à la conduite hautement automatisée diffèrent considérablement entre les voitures et les camions. La simple taille du camion impose des exigences technologiques plus élevées que celles des voitures particulières, entre autres pour amorcer une courbe ou freiner. Les systèmes mobiles tels que ceux des camions articulés sont également plus exigeants. Par ailleurs, les conditions d’utilisation dans le secteur du transport sont beaucoup plus difficiles. Les véhicules doivent pouvoir être utilisés le plus longtemps possible pour mettre en place des processus de livraison efficaces et répondre aux demandes de livraison rapide des clients, ce qui ne doit pas entraîner des restrictions de disponibilité ou de fiabilité, même dans les conditions climatiques les plus diverses ou en cas de vibrations extrêmes. Enfin, l’acceptation sociale joue également un rôle clé dans le succès de l’intégration des systèmes de Level 4 dans la chaîne de valeur.

Deux capteurs sont actuellement utilisés dans les véhicules de Level 2. Dans la prochaine étape de développement de Level 4, ils seront beaucoup plus nombreux et plus performants. Il en résulte un volume de données tout à fait nouveau, mais aussi des exigences extrêmement élevées en termes de qualité du traitement des données. L’objectif consiste à simuler et remplacer la perception du conducteur par des situations de trafic et de conduite entièrement enregistrées à l’aide d’une grande variété de technologies de capteurs. Grâce à ses propriétés spécifiques, chaque capteur contribue à la performance globale et à la sécurité des camions hautement automatisés. Trois approches technologiques différentes sont à la base de cette démarche : le radar, la caméra et le lidar.

La sécurité, la précision et la disponibilité permanente des systèmes joueront déjà un rôle central lors de la mise sur le marché. Comme pour les avions, toutes les fonctions essentielles à la sécurité seront dotées de systèmes redondants. En cas de défaillance du système de contrôle primaire, ils démarreront en toute transparence et assumeront leur mission.