22
Avril
2020
|
10:09
Europe/Brussels

Le groupe Volvo et Daimler Truck AG vont diriger le développement du transport durable en formant une coentreprise pour la production à grande échelle de piles à combustible

Résumé
  • Daimler Truck AG et le groupe Volvo partagent la vision de solutions de transport durable.
  • La commercialisation réussie de la technologie des piles à combustible constitue un domaine clé pour parvenir à un transport neutre en CO2.
  • Coentreprise à 50-50 pour le développement et la production à grande échelle de piles à combustible pour des applications dans des véhicules utilitaires lourds et d’autres cas d’utilisation.

Partageant la vision du Pacte vert d’un transport durable et d’une Europe neutre en carbone à l’horizon 2050, Daimler Truck AG et le groupe Volvo – deux entreprises leaders dans le secteur des véhicules utilitaires – ont signé un accord préliminaire non contraignant en vue de l’établissement d’une nouvelle coentreprise. L'intention est de développer, de produire et de commercialiser des systèmes de piles à combustible pour des véhicules utilitaires lourds et d'autres cas d'utilisation. Daimler va consolider toutes ses activités actuelles de piles à combustible dans la coentreprise. Le groupe Volvo va acquérir 50 % de la coentreprise pour un montant avoisinant 0,6 milliard d'euros, selon la méthode de comptabilité de trésorerie, sans facteur d'endettement.

« Le transport et la logistique font bouger le monde, et le besoin en transport va continuer à croître. Un transport réellement neutre en CO2 peut être atteint par des groupes motopropulseurs électriques dont l'énergie provient soit de batteries soit de la conversion d'hydrogène à bord en électricité. Afin que les camions puissent assumer des cargaisons lourdes et de longues distances, les piles à combustible constituent une réponse importante et une technologie pour laquelle Daimler a développé une expertise significative grâce à son unité de piles à combustible Mercedes-Benz au cours des deux dernières décennies. Cette initiative conjointe avec le groupe Volvo forme une étape importante dans l’introduction sur nos routes de camions et de bus alimentés par pile à combustible », déclare Martin Daum, président du Conseil de gestion de Daimler Truck AG et membre du Conseil de gestion de Daimler AG.

« L’électrification du transport routier est un élément clé dans la réalisation du “Pacte vert”, d’une Europe neutre en carbone et, en fin de compte, d’un monde neutre en carbone. L'utilisation de l'hydrogène comme vecteur d'électricité verte pour alimenter les camions électriques dans des opérations longues distances est une pièce importante du puzzle, et un complément aux véhicules électriques à batterie et aux carburants renouvelables. Combiner l’expérience du groupe Volvo et de Daimler dans ce domaine pour accélérer le rythme de développement profite aussi bien à nos clients qu’à la société dans son ensemble. En formant cette coentreprise, nous montrons clairement que nous croyons aux piles à hydrogène pour les véhicules utilitaires. Mais pour que cette vision devienne réalité, d'autres entreprises et institutions doivent également soutenir ce développement et y contribuer, notamment afin de mettre en place l'infrastructure combustible nécessaire », déclare Martin Lundstedt, président et CEO du groupe Volvo.

Le groupe Volvo et Daimler Truck AG seront des partenaires à 50-50 dans la coentreprise, qui fonctionnera comme une entité indépendante et autonome, Daimler Truck AG et le groupe Volvo continuant à être des concurrents dans tous les autres domaines d'activité. Unir les forces réduira les coûts de développement pour les deux entreprises et accélérera l'introduction sur le marché des systèmes de piles à combustible dans des produits utilisés pour le transport lourd et les applications longues distances exigeantes. Dans le contexte de ralentissement économique actuel, la coopération est devenue d’autant plus nécessaire en vue d’atteindre les objectifs du Pacte vert dans un délai raisonnable.

L'objectif commun des deux entreprises est de proposer des véhicules utilitaires lourds à piles à combustible pour des applications longues distances exigeantes en production de série durant la deuxième moitié de la décennie. En outre, d’autres cas d’utilisation automobile et non automobile relèvent également du champ d’application de la nouvelle coentreprise.

Pour permettre la coentreprise, Daimler Trucks rassemblera toutes les activités de piles à combustible à l’échelle du groupe dans une nouvelle unité de piles à combustible Daimler Truck. Une partie de ce regroupement d'activités est l'attribution à Daimler Truck AG des opérations de « Mercedes-Benz Fuel Cell GmbH », qui justifie d’une longue expérience dans le développement de systèmes de stockage de piles à combustible et d'hydrogène pour diverses applications de véhicules.

La coentreprise inclura les opérations à Nabern, en Allemagne (siège actuel de Mercedes-Benz Fuel Cell GmbH) avec des installations de production en Allemagne et au Canada.

L’accord préliminaire signé est non contraignant. Un accord final est attendu pour le 3e trimestre et la clôture avant fin 2020. Toutes les transactions potentielles sont soumises à l’examen et à l’approbation des autorités de concurrence responsables.

Faits : les piles à combustible et l'hydrogène comme carburant

  • Une pile à combustible à hydrogène convertit l’énergie chimique du combustible – en l'occurrence, l’hydrogène – et l’oxygène (dans l’air) en électricité. L'électricité alimente les moteurs électriques qui propulsent un véhicule électrique.
  • Il existe deux moyens principaux de produire l’hydrogène nécessaire. De « l'hydrogène vert » peut être produit localement à la station-service, en utilisant de l'électricité pour convertir l'eau en hydrogène. De l'hydrogène bleu devrait être produit à partir de gaz naturel, en utilisant la technologie de capture du carbone pour créer un carburant neutre en carbone.