Bruxelles,
09
Janvier
2020
|
10:22
Europe/Brussels

Les ventes de Daimler Trucks pour 2019 sont, comme prévu, légèrement inférieures à celles de l’année précédente

Résumé
  • Légère baisse des ventes de 4 % (Janvier à Novembre 2019) comparé à l’année précédente
  • La normalisation de marchés importants pour les poids lourds (NAFTA, Europe et Japon) entraîne une baisse des commandes
  • Lancement de mesures d’ajustement de la production et d’amélioration structurelle de la rentabilité
  • Martin Daum, Chairman of the Board of Management de Daimler Truck AG : “D’importants marchés comme l’Europe ou l’Amérique du Nord se sont affaiblis plus rapidement que prévu au cours du second semestre. Nous avons commencé à nous préparer dès l’été et avons immédiatement ajusté notre production. Cependant, nous ne sommes pas satisfaits de nos revenus pour 2019. Nous avons donc lancé un vaste programme de mesures structurelles pour porter notre marge à au moins 7 % d’ici à 2022. En 2020, nous améliorerons significativement notre position en matière de coûts tout en continuant à investir pour l’avenir. Daimler Trucks dispose d’une équipe de premier plan et nous avons montré dans le passé que nous pouvons agir avec une grande détermination.”

Stuttgart – Daimler Trucks, le leader mondial de l’industrie du poids lourds, a vendu moins de véhicules en 2019 qu’en 2018 dans un environnement de marché qui s’affaiblit considérablement depuis l’été. Au cours des 11 premiers mois de 2019, les ventes du groupe ont atteint 446 800 unités à travers les marques Mercedes-Benz, FUSO, Freightliner, Western Star, Thomas Built Buses et BharatBenz, 4 % de moins que sur la même période de l’année précédente (466 900 unités de Janvier à Novembre 2018). Daimler AG annoncera le niveau exact des ventes pour la totalité de l’année 2019 lors de la conférence de presse bilan annuelle prévue le 11 Février 2020. Celle de Daimler Truck AG se déroulera le 18 Février 2020.

En 2020, Daimler Trucks a anticipé la normalisation de la demande particulièrement élevée de ces dernières années et donc prévu des baisses importantes sur les principaux marchés que sont les NAFTA, l’Europe et le Japon. Daimler Trucks dévoilera des mesures plus précises lors de la conférence de presse bilan annuelle le 11 Février prochain. Dans le même temps, l’entreprise se prépare à faire face à une pression croissante en matière d’investissements et de coûts dans les années à venir. Des investissements substantiels sont nécessaires en matière de nouvelles technologies, y compris avec l’objectif d’atteindre la production d’une flotte neutre en CO2 avec des motorisations électriques, et dans l’automatisation et la connectivité des camions et des bus.

« D’importants marchés comme l’Europe ou l’Amérique du Nord se sont affaiblis plus rapidement que prévu au cours du second semestre. Nous avons commencé à nous préparer dès l’été et avons immédiatement ajusté notre production. Cependant, nous ne sommes pas satisfaits de nos revenus pour 2019. Nous avons donc lancé un vaste programme de mesures structurelles pour porter notre marge à au moins 7 % d’ici à 2022. En 2020, nous améliorerons significativement notre position en matière de coûts tout en continuant à investir pour l’avenir. Daimler Trucks dispose d’une équipe de premier plan et nous avons montré dans le passé que nous pouvons agir avec une grande détermination » a précisé Martin Daum, Chairman of the Board of Management de Daimler Truck AG.

Mesures globales pour améliorer la rentabilité

Compte tenu des évolutions de marchés susmentionnées et des mesures engagées, Daimler Trucks & Buses prévoit un retour sur investissement de 6 % pour 2019, au moins 5 % en 2020 et au moins 7 % en 2022. Outre l’adaptation à court terme de la production à la baisse de la demande, spécialement en Europe et aux Etats-Unis, l’entreprise a également initié de nombreuses mesures structurelles pour améliorer la rentabilité à moyen terme. L’un des objectifs est d’améliorer la rentabilité de Mercedes-Benz Trucks en Europe et en Amérique Latine, en réduisant les coûts variables de 250 millions d’euros et de personnels pour 300 autres millions d’ici à fin 2022. Au Brésil, le nombre de plateformes sera réduit tout en modernisant le portefeuille de produits afin de retrouver la rentabilité. Au Japon, l’organisation commerciale et après-vente sera revue pour une meilleure efficacité.

Baisse des ventes en NAFTA et Europe fin 2019

Les importants marchés que sont le NAFTA et l’Europe pour Daimler Trucks sont revenus à un niveau normal plus rapidement que prévu au second semestre 2019, suite à la forte évolution constatée en 2018. Daimler Trucks a vu ses ventes en NAFTA augmenter de 8 % à environ 187 400 unités au cours des onze premiers mois de 2019 (contre 172 700 sur la même période de 2018). Cependant, au cours du mois de Novembre, les ventes ont chuté de 16 % comparé à Novembre 2018. En Europe, les ventes ont baissé de 5 % au cours des onze premiers mois de l’année 2019 pour atteindre 72 400 unités.

Brésil : rentabilité insuffisante malgré une hausse des ventes

Au Brésil, Daimler Trucks a significativement fait évoluer ses ventes de Mercedes-Benz dans un marché retrouvé pour atteindre les 27 000 camions, en hausse de 40 % comparé à la même période de l’année passée (19 300 unités de Janvier à Novembre 2018). Cependant, la rentabilité de Mercedes-Benz do Brasil demeure insatisfaisante malgré le programme de restructuration engagé depuis 2016. Les réductions de coûts en matériels et personnels affectent donc non seulement la partie européenne de l’organisation Mercedes-Benz Trucks mais aussi sa filiale Mercedes-Benz do Brasil. De plus, avec le lancement du nouvel Actros sur le marché brésilien, Mercedes-Benz Trucks va réduire le nombre de plateformes de son catalogue de 8 à 3 afin de réduire complexité et coûts.

Asie : baisse des ventes en Indonésie, Inde et Japon

En Asie, des marchés camion importants pour Daimler Trucks comme l’Indonésie ou l’Inde se sont significativement contractés l’an passé. Avec un total de 121 900 unités vendues de Janvier à Novembre, les ventes ont chuté de 18 % sur l’année (147 900 ventes de Janvier à Novembre 2018). Les ventes en Indonésie ont baissé de 40 %, passant de 57 400 unités de Janvier à Novembre 2018 à 34 500 pour la même période de 2019. En Inde, Daimler Trucks a vendu 13 200 BharatBenz de Janvier à Novembre 2019, 35 % moins que sur la même période l’année précédente (20 500 ventes de Janvier à Novembre). Sur le marché japonais, Daimler Trucks a vendu environ 38 200 unités de FUSO à fin Novembre 2019, 4 % de moins qu’en 2018 (40 000 en Janvier et Novembre 2018).