16
Janvier
2008
|
01:00
Europe/Brussels

Livraison du 100 000e camion Mercedes-Benz BlueTec au transporteur de voitures Mosolf

·       100 000 camions BlueTec en un peu moins de trois ans.

·       Mercedes-Benz BlueTec s'avère être la technologie d'économie de carburant la plus efficace dans le respect des nouvelles normes Euro 4/5.

·       Les économies de gazole équivalent à un train de wagons-citernes pétroliers de 55 kilomètres de long.

·       700 000 tonnes d'émissions de CO2 évitées.

Stuttgart/Wörth am Rhein - Au début de janvier 2008, le 100 000e camion Mercedes-Benz à technologie BlueTec a été remis à Monsieur Jörg Mosolf, porte-parole de la direction de Mosolf GmbH, et Georg Mekle, directeur de Mosolf GmbH, par Hubertus Troska, responsable de Mercedes-Benz Trucks Europe/Amérique latine. Le véhicule en question est un tracteur de semi-remorque à cadre surbaissé Mercedes-Benz Actros 1841 LSNRA destiné au secteur du transport de voitures. Grâce à un système de montage spécial de la cabine, la hauteur hors tout du véhicule atteint seulement 2 642 mm, permettant le transport d'une voiture supplémentaire au-dessus du toit de l'Actros 1841 LSNRA.

Georg Mekle, le directeur de Mosolf GmbH chargé de la flotte de transport pour le groupe MOSOLF, a déclaré durant la remise du véhicule: « Nous n'avons jamais douté de l'opportunité d'un investissement dans cette technologie pionnière puisqu'elle ouvre des avantages économiques tout en contribuant à la protection de l'environnement ».

Durant la cérémonie de remise du 100 000e camion Mercedes-Benz BlueTec, Hubertus Troska a déclaré: « La décision d'opter pour la technologie BlueTec s'est révélée être une mesure d'économie de carburant efficace qui ne cesse de gagner en importance à une époque marquée par des hausses constantes des frais de carburant et des discussions permanentes sur le problème climatique. BlueTec offre une combinaison unique d'économie et d'écologie. Les 100 000 camions Mercedes-Benz BlueTec déjà livrés ont généré des économies de carburant de quelque 300 millions d'euros tout en évitant le rejet de 700 000 tonnes de CO2 dans l'environnement. »

La technologie BlueTech à réduction catalytique sélective SCR est une solution technique garantissant la conformité des véhicules utilitaires avec les normes Euro 4 et Euro 5, qu'elle combine avec des économies de carburant remarquables. Par rapport à la norme Euro 3 antérieure, elle génère une réduction d'au moins 80 pour cent des émissions de particules et rejette jusqu'à soixante pour cent d'oxyde d'azote en moins. Dans le même temps, les camions Mercedes-Benz à moteurs BlueTec consomment entre deux et cinq pour cent de carburant en moins. Avec un kilométrage moyen de 150 000 kilomètres sur le transport long-courrier, cela représente une économie de carburant de 1 500 à 2 000 litres par an. Par conséquent, le fardeau pesant sur les opérateurs et l'environnement est nettement moins lourd et la technologie diesel BlueTec a été acceptée rapidement et largement par les clients.

Depuis l'immatriculation des premiers véhicules en janvier 2005, bien avant l'entrée en vigueur de la norme Euro 4 en septembre 2006 et de la norme Euro 5 en septembre 2009, certains de ces camions Mercedes-Benz BlueTec ont parcouru plus d'un million de kilomètres, apportant une preuve impressionnante de la fiabilité de la nouvelle génération de moteurs.

Les quelque 300 millions de litres de carburant économisés grâce à la technologie BlueTec équivalent à un train de marchandises de 55 kilomètres de long, formé de 2 922 wagons-citernes à quatre essieux, ou à un convoi de 8 700 combinaisons semi-remorques. Parallèlement, l'avantage a été considérable pour l'environnement puisque la technologie BlueTec implantée dans ces camions Mercedes-Benz a permis d'économiser à ce jour quelque 700 000 tonnes d'émissions de CO2.

La technologie diesel BlueTec de Mercedes-Benz repose en principe sur des moteurs perfectionnés et un post-traitement des gaz d'échappement. L'efficacité du processus de combustion garantit des niveaux d'émission qui correspondent déjà à ceux de gaz d'échappement filtrés en termes de suie et de particules fines. Les oxydes d'azote sont ensuite convertis en azote inoffensif et en vapeur d'eau dans un convertisseur catalytique, à l'aide d'un système de post-traitement intégré reposant sur le principe de la réduction catalytique sélective et de l'addition d'AdBlue (une solution aqueuse à base d'urée).