Bruxelles,
21
Septembre
2021
|
12:04
Europe/Brussels

Lors de son événement « Shaping the Now and Next », Mercedes-Benz Trucks présentera des solutions de transport routier à la fois économiquement rentables et neutres en CO2

Cap vers un avenir rentable et durable

Résumé
  • Avec ses produits, ses technologies et ses services, Mercedes-Benz Trucks souligne sa volonté de fournir aux entreprises de transport des camions qui répondent au mieux à leurs besoins, que leur mode de propulsion soit classique ou électrique.
  • Tandis que l’Actros F est axé sur l’interaction entre rentabilité et fonctionnalité, le luxueux Actros L définit des normes de qualité inédites dans le segment des tracteurs grands routiers haut de gamme.
  • La production à grande échelle de l’eActros (distribution de charges lourdes) sera lancée à Wörth en octobre 2021 et suivie de celle de l’eEconic (services communaux) au second semestre de 2022.
  • Fort d’une autonomie voisine de cinq cents kilomètres, l’eActros LongHaul devrait être monté en série à partir de 2024 alors que le GenH2 Truck et sa motorisation à piles à hydrogène sont programmés pour 2027 et offriront un rayon d’action de mille kilomètres ou plus. Tous deux ont vocation à rendre possible la décarbonation locale du transport routier, même sur de longues distances.
  • Mercedes-Benz souscrit à l’Accord de Paris sur le climat et ambitionne d’électrifier l’intégralité de ses gammes de camions à l’horizon 2039.
  • Des partenariats détaillés en conseil et en stratégie sur des sujets tels que l’intégration dans la flotte, l’infrastructure de charge et les raccordements au réseau accroissent encore plus l’efficacité du déploiement des camions électriques.
  • Des services centrés sur le client et des solutions numériques de rentabilisation des flottes contribuent à en optimiser les charges totales d’exploitation.
  • Avec ses derniers systèmes d’assistance à la conduite comme le freinage d’urgence avec détection des piétons, le Sideguard Assist à fonction active de freinage et l’Active Drive Assist pour la conduite partiellement automatique, Mercedes-Benz Trucks se rapproche méthodiquement de sa vision d’une mobilité sans accidents.

Stuttgart/Wörth am Rhein – La révolution énergétique du secteur du transport routier braque plus que jamais l’esprit des logisticiens sur la question de la motorisation la plus apte à répondre à leurs besoins. Un énième diesel traditionnel ? Ou un camion 100 % électrique ? Cette décision est de celles qui doivent être mûrement réfléchies et envisagées sur toute la durée de vie en service du véhicule. Au bout du compte, tout investissement dans un PL neuf doit être rentable. Il n’en est dès lors que plus important de pouvoir s’adjoindre le concours d’un partenaire constructeur qui, tel Mercedes-Benz Trucks, participe activement à l’évolution des techniques de propulsion et fournit des véhicules extrêmement performants pour tous les types d’usage.

Mais ce n’est pas tout. Les changements apportés à des aspects du mode de propulsion sont associés à de nombreux défis liés, par exemple, à l’intégration des véhicules dans la flotte, à l’infrastructure de charge et à la connectivité avec le réseau. Là aussi, Mercedes-Benz Trucks se voit en partenaire capable de procurer un soutien actif allant au-delà des véhicules eux-mêmes pour englober services et solutions afin de maximiser l’avantage que les clients retirent chaque jour de l’utilisation de leurs camions sur les routes. À cet effet, Mercedes-Benz Trucks travaille en étroite collaboration avec ses clients en vue de cerner leurs besoins exacts dans ce domaine. Les concepts des véhicules présents et futurs, ainsi que les services et solutions avec lesquels Mercedes-Benz Trucks crée une forte valeur ajoutée pour ses clients, sont mis en évidence par « Shaping the Now and Next 2021 », l’événement médiatique organisé par la société.

Un vaste portefeuille de véhicules couvrant toutes leurs utilisations en clientèle

Au rayon des véhicules, Mercedes-Benz Trucks a lancé récemment deux nouveaux modèles dans le segment diesel traditionnel sous les dehors de l’Actros F et de l’Actros L, tous deux répondant à des besoins spécifiques des clients en termes de fonctionnalité et de rentabilité, d’une part, et de grande qualité et de meilleur confort de conduite possible, de l’autre. Tout électrique et localement neutre en CO2, l’eActros dédié à la distribution lourde en milieu urbain a été présenté pas plus tard qu’en juin dernier et le début de sa production à grande échelle à Wörth est prévu pour octobre 2021 ; il sera suivi au second semestre de 2022 par l’eEconic destiné, lui, aux services communaux. À partir de 2024, l’eActros LongHaul sera paré pour être monté en série et 2027 verra les premiers GenH2 Trucks à propulsion par piles à hydrogène quitter les ateliers de Wörth pour être livrés à leurs futurs utilisateurs. Ces deux véhicules favoriseront la décarbonation locale du transport grand routier. En fonction de ses exigences propres, chaque client aura le choix entre une motorisation basée sur des batteries ou sur des piles à hydrogène : plus les charges seront légères et les distances, courtes, plus la batterie sera préconisée. Plus les charges seront lourdes et les distances, longues, plus la pile à combustible aura de chances d’être retenue.

Actros L, nouveau produit phare de Mercedes-Benz Trucks pour le transport longue distance traditionnel

Disponible à la commande dans toute l’Europe depuis juillet 2021 et prévu pour être produit en série à dater de novembre 2021, l’Actros L est le modèle le plus gros et le plus luxueux de la gamme homonyme à succès. La cabine équipant les variantes StreamSpace, BigSpace et GigaSpace fait deux mètres et demi de largeur et ménage un intérieur exceptionnellement spacieux. Absence de tunnel moteur aidant, le plancher de la cabine est plat, ce qui crée un cadre réellement confortable. L’isolation acoustique améliorée atténue les bruits intempestifs et gênants pour favoriser la détente, surtout lors des pauses. Qui plus est, la position assise a encore été optimisée. Proposés en option, les tout nouveaux projecteurs à LED ont une intensité lumineuse plus grande que les phares au xénon et ils procurent une excellente illumination de la route. Un atout de taille sur le plan de la sécurité, en particulier dans l’obscurité ou par mauvaise visibilité. Les systèmes d’assistance comme l’Active Brake Assist de cinquième génération (ABA 5, freinage d’urgence avec détection de piétons), ainsi que le Lane Keeping Assist et la MirrorCam (remplaçante des rétroviseurs principaux et grand-angles), contribuent tout particulièrement à rehausser la sécurité. D’égale importance à cet égard, les options telles que le Sideguard Assist à freinage automatisé (Active Sideguard Assist) ou la deuxième génération de l’Active Drive Assist (ADA 2) qui permet une conduite en partie autonome (niveau 2). Les activités et fonctions des assistants sont affichées sur les deux écrans couleur qui équipent le poste de conduite multimédia convivial et constituent la pièce maîtresse de l’interface homme-machine (HMI).

Actros F : épuré au profit d’une fonctionnalité à l’état pur

Lancé par Mercedes-Benz Trucks en janvier 2021, l’Actros F est destiné aux transporteurs qui cherchent à adjoindre un camion fonctionnel à leur flotte. Ces clients optent délibérément pour un véhicule utilitaire à l’étoile à trois branches, mais n’ont pas forcément besoin de toutes les innovations présentes dans les plus récentes générations d’Actros. Ils veulent un camion assorti d’un rapport qualité-prix intéressant et recelant l’authentique ADN de Mercedes-Benz Trucks. Décliné en dix-sept désignations de modèle, l’Actros F est l’idéal pour effectuer des opérations de transport classique ou régional, notamment sous forme de véhicule à caisse mobile, de camion-benne ou de camion-silo. Redessinée, la cabine des variantes StreamSpace ou BigSpace offre, avec sa largeur de deux mètres et demi et son tunnel moteur de 120 millimètres de hauteur, une habitabilité excellente pour sa catégorie et permet au chauffeur d’y entrer et d’en sortir plus aisément grâce à une hauteur moindre répartie sur trois marches. Parmi les options les plus marquantes figurent le cockpit multimédia et le système intelligent Predictive Powertrain Control (régulateur de vitesse et commande de boîte). En termes de sécurité, l’Actros F est équipé de série de la cinquième génération du système de freinage d’urgence Active Brake Assist (ABA 5) et de l’assistant de maintien de trajectoire avec détection des piétons et des cyclistes.

eActros : un camion nouveau pour une ère nouvelle

Même dans le créneau des camions diesel classiques les plus pointus, l’évolution du secteur des utilitaires s’oriente de plus en plus résolument vers les motorisations électriques. À cet égard, Mercedes-Benz Trucks souscrit entièrement à l’objectif d’un transport routier de marchandises localement neutre en CO2 grâce à la technologie des batteries et des piles à combustible à hydrogène. Le constructeur à l’étoile s’est rallié à l’objectif de l’Accord de Paris de décarboner le secteur et ambitionne d’électrifier la totalité de son éventail européen de camions d’ici 2039.

Un premier pas a été franchi avec l’eActros. Conçu pour la distribution lourde, il a fêté sa première mondiale fin juin 2021 après avoir subi des essais poussés en clientèle en Allemagne et dans d’autres pays européens pendant deux ans en tant que membre de l’« eActros innovation fleet ». Le cœur technologique de l’eActros est incarné par l’unité motrice à deux blocs électriques intégrés et transmission à deux vitesses. Les deux moteurs procurent un confort de conduite qui en impose, et un comportement très dynamique tandis que la propulsion électrique silencieuse et exempte d’émissions permet aussi aux camions d’accomplir des livraisons la nuit et d’entrer dans les centres-villes d’où les véhicules roulant au diesel ont été bannis. Selon la version, l’eActros tire sa puissance de trois ou quatre blocs de batteries affichant chacun une capacité d’environ 105 kWh[1]. La capacité maximale de 420 kWh[2] permet d’atteindre une autonomie culminant à quatre cents kilomètres[3]. L’eActros peut être chargé jusqu’à une puissance de 160 kW : raccordés à un poste de charge rapide normale débitant un courant continu de charge de 400 A[4], les trois blocs de batteries ont besoin d’un peu plus d’une heure pour atteindre un taux de charge de 20 à 80 %. Un écran du cockpit multimédia interactif livré de série avec l’eActros tient le chauffeur au courant du niveau de charge des batteries et de l’autonomie restante, ainsi que de la consommation d’énergie instantanée et moyenne en kWh aux cent kilomètres. La dotation de sécurité inclut de série le système de signalisation sonore extérieure du véhicule (Acoustic Vehicle Alerting System) qui améliore sa détection sonore par les piétons et les cyclistes par exemple, sans oublier le Sideguard Assist S1R qui rehausse la sécurité lors des virages à droite, ni l’assistant de freinage actif de cinquième génération avec détection des piétons.

eEconic : un véhicule de logistique communale tout électrique

Prochain jalon du portefeuille de véhicules électriques signés Mercedes-Benz Trucks, l’eEconic de série est programmé pour le second semestre de 2022. Toujours en phase de tests intensifs à l’heure actuelle, ce véhicule passera ensuite à des essais pratiques chez des clients. L’un d’eux, le danois Urbaser A/S, a déjà opté pour l’eEconic. Cette entreprise active dans le secteur de la gestion des déchets au Danemark a déjà passé commande de onze exemplaires. Les principales spécifications techniques de l’eEconic sont en grande partie identiques à celles de l’eActros. Configuré en camion-benne, l’eEconic est étudié pour accomplir la grande majorité des trajets types de collecte de déchets effectués par un Econic en une seule sortie, sans recharge intermédiaire. Le groupe motopropulseur électrique permet de proposer un plancher de cabine plat. Il est donc plus facile de s’y déplacer, ce qui est particulièrement avantageux lorsque le chauffeur souhaite quitter son véhicule en passant par la porte pliante côté convoyeur, bien à l’écart de la circulation. Moderne et intuitif, le cockpit multimédia est une amélioration notable par rapport à l’Econic traditionnel. La vitre panoramique est un autre aspect marquant de sa dotation tandis que le pare-brise chauffant Thermocontrol à revêtement spécial empêche un embuage lié aux conditions climatiques et améliore donc la vue sur la route autour du véhicule. Il évite aussi que la cabine ne soit surchauffée par temps très ensoleillé. Maîtres atouts sécurité dans le trafic urbain, le Sideguard Assist S1R et la cinquième génération de l’assistant de freinage actif équipent de série l’eEconic dont la première apparition officielle est programmée pour le salon IFAT 2022 de Munich.

eActros LongHaul et GenH2 Truck : des modèles électriques pour le transport longue distance

Outre aux opérations de distribution et aux services communaux, Mercedes-Benz Trucks se voue aussi à l’exploitation de propulsions alternatives sur des distances plus longues. Par exemple, l’eActros LongHaul électrique à batterie, dont la production doit débuter en 2024, est conçu pour accomplir des trajets normaux sur des itinéraires planifiables correspondant à un rayon d’action d’environ cinq cents kilomètres avec une seule charge, d’une manière énergétiquement efficace. Une toute nouvelle génération de camions mus par un système à base de piles à combustible à hydrogène est en préparation sous la forme du GenH2 Truck. Les transporteurs devraient pouvoir l’affecter à des parcours souples et exigeants totalisant mille kilomètres, voire plus, sans nécessité de s’arrêter pour recharger. Les performances de ce véhicule sont comparables à celles d’un camion au diesel classique grâce au recours à l’hydrogène liquide dont la densité d’énergie est bien plus grande que celle de l’hydrogène sous forme gazeuse. Une fois achevés les essais intensifs que Mercedes-Benz Trucks réalise depuis avril 2021 avec le prototype en cours de développement, les premiers essais sur la route devraient commencer avant la fin de l’année. Les essais en clientèle sont prévus pour 2023 et les premiers GenH2 Trucks produits en série seront remis à leurs acquéreurs à partir de 2027.

Offensive sur l’hydrogène avec le groupe Volvo et Shell

Outre les camions électriques à batterie, Mercedes-Benz Trucks considère ceux propulsés par des piles à combustible à hydrogène comme une technologie clé pour le transport neutre en CO2 du futur. Pour promouvoir la mise au point de cette technologie, Daimler Truck AG a conclu en mars 2021 une coentreprise baptisée « cellcentric » avec le groupe Volvo. L’ambition de cellcentric est de devenir l’un des premiers fabricants mondiaux de systèmes à piles à combustible. La société projette dès lors d’implanter en Europe l’un des plus gros sites de production en série de ce genre de systèmes. Son entrée en service est programmée pour 2025. Concernant les camions à piles à combustible, l’accord de collaboration dégagé par Daimler Truck AG avec Shell New Energies NL B.V. (Shell) en mai 2021 mérite aussi d’être mentionné ici. Les deux partenaires prévoient de mettre sur pied une infrastructure de réservoirs d’hydrogène et de lancer des camions à piles à combustible en Europe.

Écosystème « métier » doublé d’un service de conseil

Afin d’assister ses clients à chaque étape de leur passage à l’e-mobilité, Mercedes-Benz Trucks intègre l’eActros et l’eEconic dans un écosystème qui dispense également des conseils et des services, ainsi qu’une gamme de solutions numériques pour accroître l’utilisation des capacités du véhicule et optimiser le coût total de possession. Par exemple, en utilisant les plans des itinéraires d’un client, il devrait être possible de dresser un profil extrêmement réaliste et rationnel d’utilisation des camions électriques. Ce service d’e-conseil n’est pas limité à l’électrification du parc, mais – si le client le souhaite – il portera aussi sur des questions concernant le planning, la demande et la mise en œuvre de tout ce qui a trait à l’infrastructure de charge et le raccordement au réseau électrique. C’est dans ce but précis que Mercedes-Benz Trucks a conclu un partenariat stratégique avec Siemens Smart Infrastructure, ENGIE et le groupe EVBox. Mieux, s’il le faut, Mercedes-Benz Trucks peut apporter une aide supplémentaire en identifiant toute subvention publique disponible pour l’infrastructure et les véhicules.

Solutions digitales et services centrés sur le client

Pour les aider à tirer le meilleur parti de leurs camions, Mercedes-Benz Trucks propose à ses clients un grand nombre d’applications sur le portail Mercedes-Benz Truck App conçu pour accroître leur confort et leur rentabilité. Par exemple, les services télématiques de Fleetboard permettent un multiplexage intelligent entre les chauffeurs, les camions, la flotte et les missions. Ils contribuent tous à optimiser la consommation, à réduire l’usure et à renforcer l’usage du véhicule.

Centre névralgique de Fleetboard, le Truck Data Centre sert de socle aux autres solutions de connectivité des véhicules. Le module de connectivité reçoit les données des capteurs, caméras et dispositifs de guidage équipant le camion et les analyse pour une gamme d’applications. Le Truck Data Center constitue le socle non seulement des nombreux services de Fleetboard, mais aussi de Mercedes-Benz Uptime, le service qui accroît méthodiquement la disponibilité des véhicules. Ce système intelligent comprend toutes les données pertinentes d’un véhicule – de la pression des pneus au moteur, à quoi s’ajoute désormais l’état de la batterie aussi. Dans ce cadre, Mercedes-Benz Uptime a été élargie à plus de cent points spécifiques de l’électronique qui surveillent constamment les processus de charge ou l’historique de tension associé à la batterie à haute tension, par exemple. De plus, les informations sont disponibles via le nouveau portail client basé sur le cloud. Grâce à l’interconnexion entre Mercedes-Benz Service et les entreprises de transport, il est possible de planifier les passages en atelier et de réduire les temps d’arrêt imprévus dus à des pannes.

Des formules de services personnalisables et des solutions de leasing, de financement et d’assurance sur mesure complètent l’éventail des services et garantissent une sécurité accrue de la planification dans ces domaines. Le contrat de service Mercedes-Benz CompleteMile illustre à la perfection la volonté de Mercedes-Benz Trucks de chercher sans cesse des solutions novatrices en la matière. À l’instar de Mercedes-Benz Complete, ce contrat flexible englobe toutes les opérations d’entretien, pièces d’usure comprises, mais son concept est différent : les mensualités dépendent du nombre de kilomètres effectivement parcourus. « My TruckPoint by Mercedes-Benz » apporte un net surcroît de valeur en ce qui concerne tous les contrats de service existants et le statut actuel des véhicules. Dressant un panorama complet des contrats, des offres de prix, des commandes de pièces, des inspections et de l’entretien, cette nouvelle plateforme s’avère être un outil commode de gestion de flotte.

Un niveau de sécurité élevé pour le chauffeur et les autres usagers de la route

Avec ses traditionnels camions au diesel comme avec ses véhicules électriques à batteries, Mercedes-Benz Trucks poursuit systématiquement son objectif d’aider à rendre la circulation routière aussi sûre que possible au moyen de systèmes d’assistance active à la sécurité et, ce faisant, se rapproche un peu plus de la réalisation de sa vision d’une conduite sans accidents. En attestent non seulement le Lane Keeping Assist, le Proximity Control Assist et la MirrorCam, remplaçante des rétroviseurs principaux et grands-angles, mais aussi une foule d’autres dispositifs de sécurité.

Le Mercedes-Benz Sideguard Assist S1X en est un exemple. Disponible en option sur l’Actros L, il est équipé, par rapport à son prédécesseur – le S1R –, d’une fonction en plus, susceptible de sauver des vies. Appelée Active Sideguard Assist, cette nouveauté ne se contente plus d’avertir le chauffeur que des piétons ou des cyclistes se déplacent du côté convoyeur. Si le chauffeur ne réagit pas à temps aux avertissements, le système est désormais capable d’amorcer une manœuvre de freinage automatisé à des vitesses de braquage de 20 km/h maximum afin d’immobiliser le véhicule. L’Active Sideguard Assist utilise divers signaux du véhicule et des capteurs pour identifier le besoin d’une telle intervention et, dans un scénario idéal, pour éviter une éventuelle collision.

Autre exemple, lui aussi proposé en option sur l’Actros L, la deuxième génération de l’Active Drive Assist (ADA 2). Si certaines conditions préalables sont réunies, cet assistant aide le chauffeur à guider son camion sur les axes longitudinal et latéraux et il peut maintenir de lui-même l’écart par rapport au véhicule en amont, faire accélérer le camion et aussi le faire tourner si les conditions systémiques nécessaires telles qu’un rayon de braquage suffisant ou des marquages routiers nettement visibles sont remplies. L’ADA 2 inclut en outre la sous-fonction d’Emergency Stop Assist : elle est capable d’activer un arrêt d’urgence si le chauffeur ne réagit pas à des alertes visuelles et sonores lui demandant de confirmer qu’il est toujours en état de conduire.

Si la loi exige la présence d’une assistance au freinage d’urgence à bord, tous les modèles d’Actros sont aussi dotés de série de la cinquième génération de l’Active Brake Assist (ABA) avec fonction de détection des piétons. Ce système peut aider à éviter des accidents si, à la suite d’une distraction du chauffeur, d’une distance de suivi trop courte ou d’une vitesse inadaptée, le camion risque d’entrer en collision avec un véhicule le précédant ou à l’arrêt ou s’il existe un risque de choc frontal avec un piéton. L’ABA 5 utilise un système combinant radars et caméras. S’il détecte un risque d’accident avec un véhicule en amont, un obstacle fixe ou un piéton traversant devant le véhicule, marchant dans sa direction ou se déplaçant sur la bande où circule le camion, le système commence par avertir le chauffeur au moyen d’un signal visuel ou sonore. Si le chauffeur n’y réagit pas valablement, le système peut alors amorcer un freinage partiel dans un second temps. Si une collision reste imminente, l’ABA 5 peut appliquer un freinage à fond automatisé jusqu’à l’arrêt complet et ce, à des vitesses du véhicule allant jusqu’à 50 km/h dans les situations impliquant des personnes en mouvement. Enfin, une fois immobilisé, le véhicule serre le nouveau frein de stationnement électronique.

Le système de signalisation sonore extérieure du véhicule (AVAS) est une fonction spécialement conçue pour l’eActros et l’eEconic. Pour rappel, les faibles niveaux de bruit émis par ces véhicules peuvent conduire à des situations dangereuses dans certains cas, par exemple si des piétons ou des cyclistes s’aperçoivent trop tard de l’arrivée du camion électrique. Le système d’avertisseur sonore est censé empêcher de telles situations de danger de se produire. L’AVAS comprend deux haut-parleurs, un à l’avant du véhicule et l’autre, à l’arrière. Ils sont reliés l’un à l’autre et au véhicule. Selon les situations de conduite, les sons diffusés sont ceux de la marche avant ou de la marche arrière. Le premier simule le bruissement d’un ventilateur tandis que le second est un son bitonal intermittent.

Avec tous ses systèmes d’assistance, Mercedes-Benz Trucks vise à seconder le chauffeur autant que possible, dans les limites respectives de chaque dispositif. Toutefois, comme le prescrit la loi, c’est toujours au chauffeur qu’il incombe de conduire son véhicule en sécurité à tout moment.

Déclarations de la direction et d’une sélection de clients/chauffeurs

Karin Rådström, membre du Directoire de Daimler Truck AG et en charge de Mercedes-Benz Trucks : « Mercedes-Benz Trucks adhère entièrement à l’objectif de transports neutres en CO2 à l’échelon local. Nous voulons qu’en 2030, plus de la moitié de nos véhicules neufs vendus en Europe soient exempts d’émissions au niveau local. Pour y arriver, il n’y a pas de solution passe-partout, pas de recette miracle. En nous alignant sur les différents cas concrets de nos clients, nous suivons une double stratégie d’électrification de nos camions basée sur les batteries et sur les piles à hydrogène. Mais d’autres mesures sont nécessaires, tant en termes d’infrastructure que de fiabilité du cadre réglementaire. »

Andreas von Wallfeld, chef du Marketing, des Ventes et des Services chez Mercedes-Benz Trucks : « Cela a toujours été quelque chose de spécial pour moi d’œuvrer avec et pour nos clients afin de trouver la solution parfaite, puisque chacun d’eux a des besoins et des défis qui lui sont propres et auxquels il faut apporter une réponse personnalisée. Ici, chez Mercedes-Benz Trucks, le partenariat est une expérience qui se vit 24 heures sur 24. Pour agir en véritable partenaire, nous faisons essentiellement deux choses : d’abord, nous écoutons avec une réelle attention ce que nos clients nous disent. Ensuite, nous développons nos camions – qu’ils soient dotés d’un moteur diesel classique ou électrifiés – et nos services afin qu’ils répondent à une seule et unique finalité : contribuer à la réussite de nos clients. »

Cyrille Bonjean, directeur du transport terrestre en Europe chez DB Schenker : « DB Schenker accélère l’électrification de sa flotte tout en aidant ses transporteurs à se convertir à l’électrique. Durant nos essais, nos chauffeurs se sont dits très satisfaits du prototype de l’eActros. Question fiabilité, il est tout à fait à égalité avec un véhicule de série à moteur diesel. »

Stefan Olin, directeur général d’Urbaser A/S (Danemark) : « J’aime la démarche globale que Mercedes-Benz Trucks a adoptée et qui inclut e‑conseil et services numériques. Pour ce qui est de l’eEconic, j’attends avec impatience de l’essayer dès que possible. Je pense qu’il est utile pour les deux parties que nous autres, clients, soyons impliqués à un stade précoce afin de pouvoir faire part de nos observations. »

Bettina Koob, chauffeur PL, Wilhelm Schüssler Spedition GmbH : « L’Actros L est fantastique à conduire et toutes ses fonctions permettent un pilotage à la fois décontracté et sécurisé. J’aimerais avoir un camion comme celui-là pour effectuer des missions longue distance. »

[1] Cela équivaut à peu près à la teneur en énergie d’un nouveau bloc de batteries, en ce compris les limitations de la sécurité et des performances destinées à préserver le fonctionnement du système.

[2] Cela équivaut à peu près à la teneur en énergie de nouveaux blocs de batteries installés, en ce compris les limitations de la sécurité et des performances destinées à préserver le fonctionnement du système.

[3] L’autonome a été déterminée en interne dans des conditions optimales, par exemple avec quatre modules de batterie à haute tension, après préconditionnement, avec charges partielles en mode de distribution sans remorque et par une température extérieure de 20 °C.

[4] D’après les chiffres déterminés sur la base des observations relevées en interne, dans des conditions optimales, dont une température ambiante de 20 °C.