Bruxelles,
26
Avril
2021
|
10:23
Europe/Brussels

Seize nouveaux Arocs Mercedes-Benz pour Declercq Stortbeton

La consommation et la facilité d’entretien comme critères clés

Résumé

Depuis de longues années déjà, Declercq Stortbeton se présente comme l’interlocuteur de référence dans le secteur du béton et des pompes à béton en Flandre occidentale. L’histoire est loin d’être terminée puisque l’entreprise entamera prochainement un nouveau chapitre : elle fournira le béton destiné aux éléments du tunnel sous l’Escaut, construit à Zeebruges dans le cadre du projet Oosterweel à Anvers. L’acquisition des seize Arocs Mercedes-Benz est par ailleurs un investissement indépendant de ce nouveau contrat, pour lequel dix véhicules supplémentaires seront livrés d’ici peu.

Declercq Stortbeton a été fondée en 1968 par Willy Declercq, le père du gérant actuel Filip, qui a repris les rênes en 1987. L’entreprise dispose aujourd’hui de cinq centrales à béton à Wielsbeke, Harelbeke, Tielt, Deinze et Waregem. Elle assure les livraisons grâce à un parc composé d’une centaine de malaxeurs à béton et pompes à béton. Declercq s’est également spécialisé dans la fabrication d’escaliers et d’éléments préfabriqués en béton grâce à son entreprise sœur Betesco. « Nous mettons l’accent sur la qualité depuis des années en misant sur des matières premières de qualité, des appareils modernes et des collaborateurs bien formés. Nous avons également engagé un technologue du béton, qui veille sur notre système qualité dans notre propre labo », explique Filip Declercq.

Oosterweel

La stratégie de l’entreprise, dont le siège est établi à Waregem, s’avère payante. Sa volonté de mettre la qualité à l’avant-plan lui a en effet valu de remporter récemment un nouveau contrat majeur : Declercq Stortbeton fournira le béton destiné au tunnel sous l’Escaut construit dans le cadre du projet Oosterweel à Anvers. Les éléments seront fabriqués à Zeebruges, puis transportés jusqu’à Anvers par voie navigable. La construction de deux nouvelles centrales à béton démarrera cet été à Zeebruges. « Ces centrales ultramodernes resteront à Zeebruges jusqu’en 2023 et partiront ensuite pour un autre site », explique Filip Declercq. Il souligne que ce nouveau projet s’accompagnera bien entendu d’une forte croissance, dans le prolongement de celle déjà enregistrée ces dernières années. Cette croissance s’est d’ailleurs traduite par l’achat de seize camions Arocs – un investissement tout à fait indépendant du projet Oosterweel. « Pour ce nouveau projet, nous avons commandé dix camions Arocs supplémentaires et autant de semi-remorques malaxeurs à béton », poursuit Filip Declercq.

Le bon mélange

L’entreprise a choisi le nouvel Arocs (quinze tracteurs Arocs 1943 4x4 et un malaxeur à béton Arocs 4236 8x4) en raison de ses expériences positives avec les camions de la marque à l’étoile. « Nous collaborons depuis des années avec Mercedes-Benz et le groupe Ghistelinck. Nous connaissons donc parfaitement la qualité allemande exceptionnelle de l’Arocs et ses excellents résultats en ce qui concerne la consommation et les frais d’entretien », déclare Filip Declercq. Il fait de plus le choix délibéré de ne faire rouler les camions que pendant cinq ans maximum. Outre quelque 85 tracteurs et malaxeurs à béton, l’entreprise dispose de quatorze Arocs pompes à béton de 21 à 65 mètres, dont deux six-essieux récents. « Bref, nous sommes très satisfaits de Mercedes-Benz et du groupe Ghistelinck, avec qui nous entretenons des liens étroits depuis des années, qui connaît parfaitement nos besoins et sait y répondre. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que nous choisissions exclusivement la marque de Stuttgart, tant pour nos camions que pour nos camionnettes et nos voitures », conclut Filip Declercq.