Brussel,
26
Octobre
2018
|
15:27
Europe/Brussels

Transport de luxe pour 150 truies

L’exploitation d’élevage Maenhout opte pour un Arocs 3743 équipé d’une configuration d’essieux tridem

L’exploitation d’élevage Maenhout est spécialisée dans la production et la vente de truies reproductrices. Pour le transport de celles-ci depuis son propre site de production jusqu’aux sites d’élevage puis chez les clients, l’entreprise de Lichtervelde compte depuis la mi-octobre sur le Mercedes-Benz Arocs 3743 équipé d’une configuration d’essieux tridem.

L’exploitation d’élevage Maenhout, grand acteur belge sur le marché des truies reproductrices, a conclu un contrat de franchise avec Topigs Norsvin, qui fournit le sperme. « Nous sommes actifs de la côte à l’Escaut, une région où se concentrent d’ailleurs 70 à 75 % des truies belges », déclare Lieven Maenhout qui dirige, avec son frère Koen, l’entreprise familiale fondée par leur père Luc au début des années 1970. Les frères citent du reste la longue expérience de leur entreprise comme l’un des points forts, car cela permet un suivi optimal des clients, qui fait la différence.

Transport privé, transport de luxe

L’exploitation d’élevage Maenhout assure elle-même le transport de ses truies reproductrices. « En fait, nous transportons nos porcs femelles deux fois. Une première fois après environ 10 semaines depuis notre site de production vers l’un de nos sites d’élevage », explique Koen Maenhout. Les truies y restent jusqu’à l’âge auquel le client souhaite les recevoir. Nous vendons des truies âgées de 10 à 30 semaines, selon la demande du client. « Nous nous chargeons aussi de ce transport. Ce choix d'un transport privé est d’ailleurs délibéré, car nous contrôlons de cette manière entièrement nous-mêmes tant la qualité du transport que les conditions d’hygiène », poursuit Koen Maenhout. Par exemple, les deux véhicules de l’exploitation d’élevage Maenhout ne se rendent ainsi jamais dans un abattoir, et sont nettoyés et désinfectés en profondeur après chaque transport. Même sur leurs propres sites, un passage à la douche est obligatoire avant de pénétrer dans les porcheries.

« Nous avons tout intérêt à ce que nos truies arrivent chez le client dans une condition optimale. Une truie en bonne santé est la meilleure garantie d'une bonne descendance. Nos véhicules sont par conséquent équipés de leur propre système de ventilation afin de pouvoir chauffer au besoin l’espace de chargement en hiver », explique Lieven Maenhout. « Notre camion ne ressemble dès lors pas non plus à un camion traditionnel pour le transport porcin, mais plutôt à un camion fermé dans lequel l’on pourrait transporter des voitures de luxe », embraie Koen Maenhout.

5 x 1,85 m x 3

Le spécialiste de la production et de la vente de truies reproductrices a opté, assez étonnamment, pour un Arocs. « Pour moi, le type de camion ne constituait pas un facteur déterminant, mais nous recherchions par contre une solution qui pouvait parfaitement se combiner à une structure de Berdex. Une structure d’ailleurs spécifique, étant donné que nous cherchions une solution se composant de 5 compartiments de 1,85 m de long chacun, laquelle nous permettait de transporter les 150 truies ensemble sur trois étages tout en leur offrant l’espace nécessaire pour voyager dans tout le luxe et le confort. Grâce au nouvel Arocs, les animaux peuvent être transportés en même temps jusque chez six clients différents », explique Koen Maenhout. Une telle solution ne semblait possible que dans une configuration d’essieux tridem, l’exploitation d’élevage Maenhout a donc opté pour un Arocs en concertation avec Groep Vereenooghe à Ypres. « Sur ce camion, la prise de force de la transmission du système de ventilation pouvait être presque entièrement construite sous la cabine M de l’Arocs, ce qui laisse aux truies suffisamment d’espace pour un transport confortable », continue Koen Maenhout. La structure de Berdex dispose de trois étages aux planchers coulissants et d’un toit relevable, afin que le chauffeur puisse ouvrir ou fermer les compartiments en position debout.

Garantie du sens de l’économie de Mercedes

L’exploitation d’élevage Maenhout choisit Mercedes-Benz pour la première fois depuis des années, après que le père Luc Maenhout a un jour acheté une Mercedes-Benz d’occasion. « Nous avons entendu beaucoup de bien à propos de l’économie des moteurs Mercedes-Benz et celle-ci nous sera d'une grande aide », déclare Lieven Maenhout, faisant ainsi allusion au fait que Maenhout ne peut transporter pour l’instant que les animaux d’un seul client par trajet en raison de la peste porcine africaine. « Il s’agit d'une mesure de sécurité qui nous pose pour l’instant des problèmes logistiques et qui augmente par conséquent nos frais de transport. Chaque litre que nous pouvons épargner grâce à des moteurs économes est dès lors plus que bienvenu », ajoute encore Lieven Maenhout.

Suggestions de légendes photos :

1. Tony Deneckere, délégué commercial Trucks de Groep Vereenooghe Ypres remet les clés du nouvel Arocs 3743 à Koen (à gauche) et Lieven (à droite) Maenhout

2. Le nouvel Arocs équipé d’une cabine M dispose d'un essieu tridem et peut transporter jusqu’à 150 truies en même temps