Bruxelles,
17
Janvier
2019
|
13:39
Europe/Brussels

VG Logistics opte pour la fiabilité et la flexibilité

VG Logistics opte pour la fiabilité et la flexibilité

Bruxelles - Janvier 2019 : Afin de renforcer sa position sur un marché logistique hautement concurrentiel, la société VG Logistics, basée à Alost, joue résolument la carte de la flexibilité. C’est pourquoi ses deux gérants ont récemment pris une décision plutôt inhabituelle, mais non moins intelligente, en étoffant leur parc automobile de deux Lowliners. Les deux Actros 1948 LSnRL Bigspace wb3700 ont été équipés en usine d’une sellette d’attelage réglable en hauteur. De cette manière, les camions peuvent également être utilisés à d’autres fins que le transport de gros volumes.

Guy et Philippe Van Gijsegem, les petits-fils du fondateur de cette grande entreprise de transport, étaient prédestinés à prendre le relais. Vu que la complexité de la nouvelle loi européenne demandait du recrutement et des investissements en IT, la famille devait faire face à un choix important. Ils ont décidé de vendre la société. « En 2009, mon frère et moi avons chacun acheté un véhicule dans l’idée de continuer à travailler pour quelques clients sur une base indépendante », explique Guy. « Chassez le naturel, il revient au galop. Nous avons tout simplement l’entrepreneuriat dans le sang. Nous avons rapidement engagé un chauffeur supplémentaire. Puis un autre, et encore un autre. Résultat : VG Logistics dispose aujourd’hui de 25 camions et 6.000 m² d’endroit de stockage. »

VG Logistics a fait de la polyvalence sa spécialisation : l’entreprise peut quasi tout transporter. « La flexibilité est notre marque de fabrique », assure Philippe. « C’est indispensable : nos clients opèrent essentiellement dans le secteur de la construction et de l’automobile. Les cargaisons et les trajets varient donc. Pour certaines entreprises, nous restons toujours en Belgique, mais pour d’autres, nous allons dans tous les pays voisins. Il arrive que nous soyons le partenaire logistique exclusif du client, que nous ne nous chargions que des transports spéciaux ou encore que nous intervenions à des moments très chargés. Pour pouvoir répondre le plus rapidement possible à chaque besoin, nous travaillons exclusivement pour des entreprises situées dans un rayon de dix kilomètres. »

Le parc de l’entreprise se compose en plus de trente remorques classiques, également de châssis conteneurs, de véhicules destinés au transport de gros volumes et de porte-engins. Cela ne suffisait cependant pas pour un client qui fournit ses services à des entreprises du secteur automobile. « Cette usine produit des pièces légères très volumineuses », explique Guy. « Pour des raisons économiques et écologiques, cette entreprise souhaitait charger au maximum les camions. Vu le poids limité des pièces en question, nous pouvons travailler sur deux niveaux. En théorie en tout cas, car en Belgique, la hauteur du semi-remorque ne peut pas dépasser les quatre mètres. La seule solution consiste donc à utiliser un camion dont la plate-forme de chargement a été abaissée. Un Lowliner de ce type vous fait vite gagner 30 centimètres, ce qui, pour ce client, représente une hausse de 25 % du volume de chargement. »

Vu que les sociétés de transport de la région d’Alost à disposer d’un tel véhicule sont rares, les deux frères ont décidé d’investir dans deux Lowliners. Par conséquent, il y avait fort à parier que les camions de VG Logictics allaient pouvoir être exploités au maximum de leurs possibilités. Pourtant, les frères Van Gijsegem ont également décidé d’investir dans une sellette d’attelage qui se règle en hauteur. « De cette façon, nous pouvons rouler avec n’importe quel semi-remorque », poursuit Philippe. « Nous maximisons ainsi le rendement de notre investissement et améliorons encore notre flexibilité. »

VG Logistics n’a pas hésité au moment de choisir ses véhicules : pas question d’opter pour autre chose que l’Actros. « Notre famille est une fidèle de la fameuse marque à l’étoile », précise Guy. « Mes parents avaient un parc composé presque exclusivement de Mercedes-Benz, et nous avons suivi leur exemple. Cela ne veut toutefois pas dire que nous n’avons jamais testé d’autres marques, mais le fait est qu’aucune d’elles ne nous a jamais vraiment convaincus. Il s’avère que les équipements que Mercedes-Benz propose de série sont considérés comme du « luxe » par les autres constructeurs. Pour ces deux nouveaux Lowliners, nous avons opté pour le pack Comfort & Driving. Il comprend notamment le chauffage de nuit, un frigo, une cabine à suspensions pneumatiques, des matelas confort, un volant en cuir, un éclairage d’ambiance bleu à LED, un pare-soleil électrique, une radio numérique, un système de navigation TomTom pour camions, l’éclairage actif dans les virages, le Predictive Powertrain Control, un dispositif de mesure de la charge par essieu, des jantes durabright, un capteur de lumière et de pluie, un rétroviseur passager avec fonction manœuvre, etc. La seule option supplémentaire que nous avons prise, c’est une barre lumineuse à l’avant de la cabine, pour que les chauffeurs aient davantage de lumière lorsqu’il fait très sombre. »

Outre le confort optimal et la qualité des camions, un troisième atout déterminant – entendez le service – a fait pencher la balance en faveur de Mercedes-Benz. « Même en tant que petite PME, vous n’êtes pas un numéro, mais un partenaire à part entière », explique Philippe. « Il y a toujours quelqu’un pour nous répondre si nous avons des questions ou des problèmes, ce qui, à nos yeux, est un avantage extraordinaire. De plus, Mercedes-Benz cherche toujours activement une solution ; nous avons à nouveau pu le constater lors de cet achat récent. Avec l’aide de notre fournisseur habituel, Hedin Automotive Aalst, nous avons sélectionné le modèle qui répondait le mieux à nos besoins. De plus, la sellette d’attelage avait déjà été installée sur les camions au moment de la livraison. » « Mercedes-Benz s’est en effet occupé du montage », indique Kürt Van Asch, Sales Mercedes-Benz Trucks pour la région Alost-Ninove-Zottegem. « Cela offre deux avantages au client. D’une part, la sellette d’attelage est couverte par la garantie d’usine, et d’autre part, elle est documentée, ce qui fait que l’ensemble du réseau Mercedes-Benz est informé. » « Cet investissement profite à tous », conclut Guy. « Nous disposons personnellement de plus de capacité et de flexibilité, ce qui permet à notre entreprise de continuer à se développer. Notre client est lui aussi content, parce qu’il ne doit pas chercher un nouveau partenaire logistique pour optimiser ses transports. Et Mercedes-Benz a à nouveau une référence qui montre que l’entreprise est capable de trouver une solution intelligente pour n’importe quelle application. »