Bruxelles,
27
Septembre
2018
|
13:04
Europe/Brussels

Hedin Automotive Alost livre un Arocs 8x4 SLT avec cabine Bigspace à De Meuter

Manœuvrer dans le centre de Bruxelles avec un monstre de 120 tonnes

De Meuter, l’un des leaders en travaux de terrassement et de démolition, avait besoin d’un vent nouveau pour son transport lourd exceptionnel. En optant pour l’Arocs 8x4 SLT avec ERT, les tâches de transport lourd deviennent un jeu d’enfant, tout en réduisant les risques et l’usure.

Lorsque des grues, des bulldozers ou d’autres machines lourdes doivent aller sur un chantier, De Meuter fait appel à la grande expérience en transport exceptionnel de Ronny Van Droogenbroeck. Plus fort encore : avec le sourire, cet homme passe une énorme cargaison à travers un centre-ville pour braver ensuite la terre battue sur le chantier. Là où certains chauffeurs prennent leurs jambes à leur cou, Ronny accueille à bras ouverts ce genre de tâches. « Plus le défi est grand, mieux c’est ! C'est une telle satisfaction quand on arrive à ses fins ! », déclare ce camionneur passionné.

Ronny a travaillé un moment en tant qu’indépendant. À cette époque, il a rencontré Kurt Van Asch de Hedin Automotive à Alost. C’est là qu’il a acheté ses premiers camions Mercedes. Kurt : « Ronny n’est pas un inconnu dans le monde du transport lourd ». Son frère et son neveu roulent aussi en poids lourds. Ils sont devenus plus des connaissances que des clients. »

Il y a quelques années, Ronny a recommencé à travailler comme salarié chez De Meuter. Le Scania, qui était utilisé là-bas pour le transport lourd, était en fin de vie. Quand on a demandé à Ronny quel véhicule il fallait acheter, il n’a pas dû réfléchir longtemps : « Un jour, Kurt m’avait invité à aller voir la présentation du nouvel Arocs en Allemagne. Geert Groeninckx, Technical Sales Support, était également présent. Il m’a expliqué le mode de fonctionnement du système ERT. J’ai été tout de suite intéressé. »

ERT : l’allié dans les tâches lourdes

Le mot magique était tombé : « ERT » ou « Embrayage à Ralentisseur Turbo ». L’Arocs est équipé d’un entraînement 8x4 avec OM473, 625 ch et couple de 3000 Nm, avec à l’arrière le fameux ERT. Cet embrayage associe les fonctions d’un embrayage de démarrage hydrodynamique et d’un ralentisseur primaire. Il assure des démarrages énergiques tout en permettant au chauffeur de manœuvrer avec précision et sans limite de temps à bas régime.

Idéal pour le travail de pro que Ronny doit exécuter chez De Meuter : « J’ai aussi effectué des essais de conduite avec des véhicules Volvo et MAN, mais cela ne m’intéresse pas de savoir si je peux franchir une colline à 40 ou à 43 km à l’heure. Je suis principalement sur Bruxelles et ses abords ; logique, puisque notre activité centrale consiste à démolir des bâtiments à de petits endroits. Dans Bruxelles, j’ai déjà fait autant de marches arrière que de marches avant. (rires) Certains chauffeurs m’appellent : « Bon sang, Ronny, comment as-tu fait ton compte pour arriver là ? ». Je le prends comme un compliment. Le système ERT est un allié idéal pour ce genre de transport ; on s’en tire 1000 x mieux qu’avec un système traditionnel. Il ne chauffe pas, il est puissant, il est souple. Descendre une pente à 7 % avec 120 tonnes tandis que le camion est en marche avant, pendant un quart d’heure, et le camion ne bronche pas. Je connais d’autres poids lourds qui après une telle manœuvre sont bons pour une réparation. » Pour cette grosse pointure, les grands angles d’inclinaison et les pentes raides ne posent aucun problème. Un gros avantage par rapport à la concurrence.

Voici d’autres avantages du système ERT : la constitution rapide du couple évite au véhicule de partir involontairement en marche arrière en côte et l’embrayage à ralentisseur turbo dispose en outre de possibilités de réglage affinées. Ainsi, en cas d’immobilisation du véhicule en côte lorsque le rapport est engagé, le carter de l’embrayage hydrodynamique en mode manœuvre se préremplit d’huile pour permettre une glisse aisée. Encore un petit dernier pour la route : en côte, si le rapport de marche avant est engagé, ce réglage bien sympathique permet aussi au conducteur de laisser glisser doucement en marche arrière, de manière contrôlée, le véhicule chargé. Il règle dans ce contexte la vitesse au moyen de l’accélérateur. Ce « décrochage » permet de contrôler la course du véhicule en recul, sans devoir actionner les freins et, par conséquent, sans consommer d’air comprimé. Parallèlement, le SLT peut aussi redémarrer sans temps mort lorsque c’est nécessaire.

Un véhicule durable, sûr et efficace

En effet, avec cet Arocs, impossible de brûler des embrayages. Lors du démarrage sans usure, l’embrayage à sec est ouvert et l’huile est pompée dans l’ERT. Via les roues de pompe et de la turbine, une liaison cinématique s’opère, qui est entraînée vers l’arbre d’entrée de la boîte de vitesses. Le système peut réduire fortement l’usure au niveau de l’embrayage et a donc aussi un effet bénéfique sur le coût total. Lors de la conduite, l’embrayage à sec se ferme dès que l’arbre d’entraînement a atteint à peu près le régime de la roue de la turbine.

Avec un embrayage à sec fermé, Mercedes PowerShift 3 s’enclenche.De cette manière, tous les avantages du PowerShift sont également liés au système ERT : plus faible consommation du véhicule ; sécurité accrue de la transmission de force étant donné le passage automatique entre les 16 rapports ; répartition optimale permettant au moteur de passer au régime le plus efficace.

Au freinage, qui se fait avec un embrayage à sec fermé, l’ERT se remplit d’huile. La roue de la turbine est immobilisée par l’activation du frein de turbine avec de l’air comprimé, ralentissant ainsi la roue de pompe et l’arbre d’entraînement.L’accumulation de la force de freinage via l’ERT correspond dans ce contexte au fonctionnement du ralentisseur primaire. Le ralentisseur primaire intégré à l’embrayage à ralentisseur turbo développe des capacités de freinage de maximum 350 kW (476 ch) ; en outre, ce SLT peut aussi utiliser les énormes capacités de freinage de son moteur. Grâce au système de frein moteur « High Performance Engine Brake », le SLT peut délivrer des capacités de freinage supplémentaires de maximum 475 kW (646 ch) ; la puissance combinée des freins est limitée à 735 kW (1000 ch).

Le système de freinage de l’ERT a pour avantage de permettre un freinage en toute sécurité à la puissance maximale, même avec une charge lourde. En outre, ce mode de freinage réduit aussi l’usure au niveau des freins, qui doivent donc être moins souvent remplacés. Encore un atout de plus.

Heavy Duty

Caractéristique particulière : ce tracteur a une MMA (masse maximale autorisée) de 43 tonnes 800 kg, contre 41 t en temps normal (essieu avant de 9 t, essieu suiveur de 8 t et 2 arbres d’entraînement de 13,4 t). Ce tracteur a ainsi une pression de sellette d’une charge utile supérieure à 30 tonnes. Au total, ce bébé peut donc peser 180 000 kg (charge du train). Et ceci sans limitations de vitesse ou de degré d’inclinaison.

Pour le premier voyage du camion (voir photos), Ronny a transporté une grue de démolition Caterpillar d’un poids de 70 t (poids total de pas moins de 120 t). La grue a été chargée aux environs de 3 h 30 au centre de Merchtem et la livraison a eu lieu vers 5 h 30 à Bruxelles centre, où De Meuter assure la démolition du bâtiment légendaire Parking 58.

Extras

Toutes les composantes au niveau du train de roulement – comme le réservoir diesel, la levée manuelle, les batteries, les réservoirs d’air comprimé et le sécheur d’air – ont été déplacés vers un rack à l’arrière de la cabine avec habillage latéral aérodynamique. Dans ce rack ont également été placés 4 grands coffres de rangement en inox d’une charge utile de 150 kg par coffre ; au train de roulement est encore accroché un coffre de rangement pouvant accueillir 150 kg d’outils.

La construction totale est assurée en interne par Mercedes-Benz Custom Tailored Trucks à Molsheim. En exécutant cette conversion en interne chez Mercedes, toutes les pièces sont documentées et la documentation d’atelier nécessaire sur la construction totale est également disponible.

Ce SLT est aussi doté de Fleetboard et Uptime.

Easy does it

Quant à savoir si Ronny a dû s’adapter à cette machine ultramoderne ? Il fait non de la tête : « Geert m’a accompagné le premier jour. C’était nécessaire. Mais on s’y fait vite. Je ne dois plus réfléchir à ce que je dois utiliser. Au final, je m’en suis vite sorti, tout est très convivial. »

Nous souhaitons encore beaucoup de plaisir à Ronny avec son Arocs 8x4 SLT.