Bruxelles,
12
Novembre
2019
|
11:35
Europe/Brussels

La SPRL Vanryckeghem renouvelle l'ensemble de sa flotte

La fiabilité de l’Actros et de l’Antos est indiscutable

Résumé

La SPRL Vanryckeghem établie à Poperinge a renouvelé l'ensemble de sa flotte au cours de l'été dernier avec l'achat de deux Vito 114 CDI et d'un Sprinter 311 CDI qui sont utilisés pour des activités de service. Toutefois, la principale injection d'une nouvelle vie en provenance de Stuttgart a eu lieu à la fin de l'été avec l'arrivée d'un nouvel Antos 2642 et d'un Actros 1848. Et il ne s’agit apparemment pas d’un choix fortuit.

Le gérant Guy Vanryckeghem est un fervent partisan de la marque Mercedes-Benz. Il possède en effet deux tracteurs Mercedes MB-Trac dans son garage et conduit une Classe G à deux portes de 2012. En outre, il choisit la marque à l’étoile depuis la création de son entreprise spécialisée dans la vente, la location et l’entretien de chariots télescopiques. « Mercedes-Benz construit des produits fiables et occupe une position de leader en matière de développements technologiques. De plus, la marque peut rivaliser avec n'importe quel concurrent en termes de consommation sans avoir à rougir un seul instant », explique Guy Vanryckeghem avec enthousiasme.

La flotte se développe

La SPRL Vanryckeghem affiche une croissance soutenue depuis sa création en 2001. L’entreprise a évolué au fil des années pour passer d'une petite entreprise dans le village frontalier de Watou en Flandre occidentale à une représentation officielle des chariots télescopiques Merlo pour la région qui entoure les villes d'Ypres, de Poperinge et de Furnes. Par ailleurs, l'entreprise est également active de l'autre côté de la frontière où son champ d'action s'étend jusqu’à Lille et Dunkerque. « Du moins sur le plan commercial. Car en matière de service, nous suivons nos clients jusque sur leurs chantiers qui peuvent parfois être situés à 500 km d’ici », explique Guy Vanryckeghem. La gamme de produits n'a cessé de s'étendre au cours des 18 dernières années et les machines Merlo deviennent également de plus en plus grandes et lourdes. « Notre flotte s’est développée avec le temps », explique Guy Vanryckeghem qui se souvient encore parfaitement du jour où il a commandé son premier Atego chez Groupe Vereenooghe après avoir débuté avec une camionnette en 2003. « Tony Deneckere, responsable commercial, avait prédit à l’époque que ce camion allait rapidement devenir trop léger et il avait raison. Un an et demi plus tard, j'étais donc de retour dans le show-room pour commander mon premier Actros. Et aujourd'hui, nous franchissons à nouveau un pas supplémentaire avec l'arrivée de notre premier tracteur Actros. Tout simplement parce que nous pouvons désormais transporter des chariots télescopiques d'un poids de 25 tonnes avec une remorque surbaissée. Pour sa part, l'Antos remplace notre Actros précédent et est équipé pour le transport des chariots télescopiques d’une structure en acier inoxydable que nous avons conçue dans notre propre atelier en étroite collaboration avec Made in Inox », poursuit Guy Vanryckeghem.

Parfaitement en ordre

Le spécialiste des chariots télescopiques basé à Poperinge choisit consciemment de garder à tout moment ses véhicules d’un blanc immaculé. Ainsi, ils restent dans un état impeccable et nous ne devons jamais enlever des résidus d'autocollants gênants au moment de la revente. « Je n’ai d’ailleurs encore jamais dû échanger un camion chez Groupe Vereenooghe. Les entrepreneurs de la région savent que je suis un conducteur prudent qui entretient aussi très bien ses camions. Dès lors, ils me demandent souvent plusieurs années à l’avance s’ils pourront reprendre mon camion lorsqu’il sera arrivé en fin de carrière dans notre entreprise », explique Guy Vanryckeghem. Il vend habituellement ses véhicules après cinq ans. Des camions de cet âge sont encore en parfait état et Guy Vanryckeghem est donc certain à la fois de vendre des véhicules qui possèdent toujours les technologies les plus récentes et d’en obtenir un prix de reprise intéressant. « De cette façon, vous intégrez également une garantie. Dans les domaines de la sécurité et de la fiabilité. D’ailleurs, la meilleure preuve est que je n’ai jamais connu de pannes ni d’immobilisations depuis que j'ai choisi mon premier camion Mercedes-Benz en 2003. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que j’opte à nouveau pour la marque à l’étoile », déclare Guy Vanryckeghem en souriant alors qu'il conduit fièrement son Mercedes MB-Trac 1600 sur sa remorque surbaissée pour la séance photo.