Bruxelles,
23
Septembre
2020
|
11:46
Europe/Brussels

Le nouveau Mercedes-Benz Arocs : l’innovation dans la construction

Résumé
  • De superbes économies : le contrôle prédictif avancé du groupe motopropulseur optimise la consommation de carburant, en particulier sur les trajets interurbains
  • Une sécurité inégalée : l’Arocs n’est équipé que de systèmes d’assistance de dernière génération
  • Convivialité : l’opérabilité inédite du poste de conduite multimédia
  • Toujours dispos : la mise en réseau assure une disponibilité maximale
  • Une gamme étendue : des configurations adaptées à chaque application

La construction exige une approche axée sur la pratique. C’est un secteur exigeant qui nécessite des ressources endurantes. Le nouveau Mercedes-Benz Arocs possède toutes les qualités requises pour s’ériger en partenaire idéal de tous les transports liés à la construction : des motorisations puissantes, des chaînes cinématiques aux configurations variées et un châssis robuste assurant le développement durable de carrosseries adaptées pour l’industrie. Le vaste programme de la gamme Arocs permet aux clients de concevoir leurs propres solutions de transport pour répondre à leurs exigences individuelles. Mais aujourd’hui, les transports de chantier exigent bien plus que cela. Les tâches menées à bien composent autant de chefs-d’œuvre logistiques, souvent réalisées dans des conditions extrêmes qui nécessitent une technologie de pointe. C’est précisément le type d’innovations dont le nouvel Arocs fait profiter les chantiers de construction. Bénéficiant de la dernière génération des développements technologiques - régulateur de vitesse PPC (Predictive Powertrain Control), dispositifs d’assistance Sideguard Assist et Active Brake Assist - ainsi que de certaines premières commerciales comme la caméra MirrorCam et le Multimedia Cockpit, sans même parler de la plate-forme connectée TDC (Truck Data Center), l’Arocs fixe les nouvelles références en matière d’efficacité, de numérisation, de sécurité et de connectivité.

Novateur et efficace grâce au régulateur amélioré Predictive Powertrain Control

Le Mercedes-Benz Arocs bénéficie désormais lui aussi du système amélioré de régulation de vitesse Predictive Powertrain Control. Ce PPC a aujourd’hui prouvé toute son utilité dans la circulation interurbaine et l’Arocs, fréquemment appelé à arpenter les routes de campagne, est à présent configuré pour permettre une réduction drastique de sa consommation de carburant. Outre son système de géolocalisation par GPS, la nouvelle génération de PPC utilise des cartes routières numériques compilant des données relatives à la topographie, aux courbes, à la géométrie des carrefours et des ronds-points ainsi qu’aux panneaux de signalisation. L’Arocs est en mesure d’identifier sans coup férir le rapport idéal et la vitesse appropriée pour optimiser sa consommation non seulement lorsqu’il circule par monts et par vaux, mais aussi lorsqu’il parcourt les chaussées serpentant entre villes et bourgades. Voilà de quoi le rendre particulièrement peu gourmand, mais aussi extrêmement confortable à conduire.

Les professionnels chevronnés sont même les premiers à le confirmer, comme Felix Amann, conducteur chez Meichle + Mohr. Ce dernier a déjà eu l’opportunité de tester le nouvel Arocs sur les petites routes de campagne longeant le lac de Constance et se déclare enchanté de l’assistance fournie par le nouveau régulateur. « Grâce au nouveau système de contrôle prédictif du groupe motopropulseur, je profite désormais d’un meilleur confort au volant quand j’active le régulateur de vitesse. » Roland Maier, Fleet Manager chez Meichle + Mohr, ajoute : « Même un chauffeur confirmé possédant une excellente connaissance de l’itinéraire ne parviendra pas à atteindre les chiffres de consommation de carburant en cycle interurbain que le nouvel Arocs obtient grâce à son Predictive Powertrain Control. » Sur la route, l’Arocs consomme jusqu’à cinq pour cent de carburant en moins que les modèles dépourvus du régulateur intelligent. Désormais, le PPC est également disponible pour les camions ultralourds jusqu’à 120 tonnes, les véhicules à traction intégrale et ceux équipés de l’Hydraulic Auxiliary Drive (HAD) ou de l’embrayage hydraulique - à l’exception du mixer à béton. Lorsqu’il est combiné à la MirrorCam, les économies de carburant sont encore plus productives grâce à l’aérodynamique optimisée du boîtier profilé de la caméra, montée sur le côté du châssis de toit de la cabine. Sur l’Arocs, le dispositif remplace les rétroviseurs principal et grand-angle traditionnels. Ce système en option comprend deux caméras orientées vers l’arrière, dont les images s’affichent sur deux grands écrans 15’’ logés sur les montants A de la cabine. L’Arocs est le premier camion de chantier à intégrer ce système.

Une sécurité maximale grâce à la MirrorCam et aux systèmes d’assistance novateurs

L’aérodynamique optimisée n’est que l’un des atouts de la MirrorCam. La technologie vidéo s’avère aussi bénéfique en termes de manœuvrabilité et de sécurité primaire du camion. Sur comme en dehors des sentiers battus, elle facilite le travail des chauffeurs appelés à livrer sur chantier, lorsque les points de dépôts sont démultipliés.

D’une part, l’absence de rétroviseurs améliore considérablement la visibilité périphérique. Le conducteur dispose d’une excellente visibilité, même en diagonale sur l’avant du camion - un angle qui reste généralement caché par le boîtier du rétroviseur. En outre, il lui est désormais impossible d’orienter incorrectement le miroir. En effet, quelle que soit la perspective, la caméra montre la même image complète.

D’autre part, la MirrorCam offre au conducteur une série d’autres fonctions auxiliaires. Elle permet par exemple d’afficher l’intérieur des courbes de telle sorte que le conducteur bénéficie toujours d’une vue optimale sur la semi-remorque. Lors d’une manœuvre ou d’un changement de bande, la projection des lignes de distanciation sur l’écran aide le conducteur à estimer la distance qui le sépare des véhicules qui le suivent. « Les écrans logés sur les montants A sont disposés dans le champ de vision d’une manière qui vous permet de percevoir plus efficacement tout ce qui se trouve autour du véhicule. Avec le système MirrorCam, votre sécurité est tout simplement renforcée ! », déclare Felix Amann, chauffeur chez Meichle + Mohr.

La MirrorCam complète par ailleurs le dispositif d’assistance Sideguard Assist de Mercedes-Benz. Ce système permet d’éviter les accrochages du côté passager lorsque le véhicule vire à droite, car il avertit le conducteur par un double signal visuel et sonore lorsqu’une collision est imminente. Le dispositif Sideguard Assist du nouveau Mercedes-Benz Arocs est capable de reconnaître les obstacles et d’avertir de leur présence à droite et sur toute la longueur du véhicule. Pour ce faire, il calcule le gabarit de giration de la semi-remorque. Si le dispositif MirrorCam est installé, les voyants Sideguard Assist s’affichent sur l’écran de droite. Toutes les informations pertinentes sont donc consolidées en un même emplacement. Daimler Trucks est actuellement le seul fabricant à offrir un tel système d’assistance à la conduite qui soit entièrement intégré à l’architecture du véhicule.

À partir de juin 2021, un autre système d’assistance à la sécurité sera disponible pour les nombreuses variantes du modèle Arocs : l’Active Sideguard Assist. Ce nouveau système n’avertira pas seulement le conducteur de la présence de cyclistes ou de piétons côté passager comme le fait le Sideguard Assist, mais il pourra également engager le freinage automatique lorsque le véhicule vire à 20 km/h et ce, jusqu’à ce que ce dernier s’immobilise, dans l’hypothèse où le conducteur ne réagirait pas aux signaux sonores. L’Active Sideguard Assist identifie la nécessité d’intervenir en se basant sur l’angle de rotation du volant, ce qui, en conditions idéales, évite la collision. Mercedes-Benz Trucks est le premier constructeur de camions au monde à introduire ce type de système équipé d’une fonction de freinage actif, contribuant ainsi à la réduction du nombre de blessures graves, voire de décès occasionnés alors que les véhicules sont en train de virer.

La cinquième génération du système Active Brake Assist (ABA) devrait elle aussi contribuer à améliorer la sécurité. Ce dispositif est désormais en mesure de réagir plus efficacement à la présence de personnes jusqu’à 50 km/h en combinant un système de radar et une caméra. Ce dispositif peut constituer un avantage en termes de sécurité, surtout en agglomération. Peu importe qu’il s’agisse d’un véhicule à l’arrêt ou en mouvement, ou encore d’un usager faible - cycliste ou piéton - qui se trouve devant le véhicule : l’ABA 5 peut s’avérer utile pour éviter une collision par l’arrière. Si nécessaire, ce système de sécurité peut engager un freinage d’urgence automatique dans les limites du système, jusqu’à l’arrêt complet du véhicule. Il est important de souligner ici que l’ABA 5 est un dispositif d’assistance. Le conducteur reste donc entièrement responsable de la conduite en sécurité de son camion. Entre autres choses, cette responsabilité implique qu’il doit garder à tout moment le contrôle intégral du véhicule et rester constamment attentif aux conditions de circulation.

Mercedes-Benz Trucks est le premier constructeur à proposer un poste de conduite multimédia totalement intégré et en réseau

Lors du développement du nouvel Arocs, une attention particulière a été prêtée à la nécessité de signaler les dangers et de transmettre les autres informations importantes sous une forme qui ne soit pas trop pesante pour le conducteur. Le Multimedia Cockpit joue donc un rôle essentiel à cet égard en remplaçant le combiné d’instruments classique. Il offre au conducteur un aperçu clair et complet de toutes les conditions de conduite et de fonctionnement du véhicule, en ce compris les données relatives à l’ensemble des systèmes d’assistance. Mais le Multimedia Cockpit offre encore d’autres avantages : il n’éblouit pratiquement pas grâce à un filtre spécial et il est doté d’une résolution moderne agréable pour les yeux. Le Multimedia Cockpit est disponible en deux versions et comprend un système d’infodivertissement radio. Disponible en option, le Multimedia Cockpit Interactive dispose d’un combiné d’instruments 12’’ au lieu d’un écran 10’’. Par ailleurs, le système propose deux options d’affichage (‘Classic’ et ‘Advanced’), un système de navigation spécifique pour camions - Remote Online -, ainsi qu’un dispositif de reconnaissance des panneaux de signalisation. Un autre aspect a revêtu une importance spécifique : l’intégration étroite du Multimedia Cockpit sur le châssis du véhicule.

Il n’est désormais plus nécessaire, par exemple, de choisir le combiné d’instruments séparément pour satisfaire aux exigences des carrossiers, par exemple pour l’affichage de leurs symboles préférentiels. Ces symboles peuvent être configurés très facilement par un partenaire de service au départ d’une bibliothèque de véhicules, en utilisant un diagnostic de type XENTRY. Il est possible de sélectionner au choix cinq commutateurs virtuels pour l’affichage primaire du Multimedia Cockpit. Dans ce cas, les commutateurs avec voyant intégré affichent le statut opérationnel du châssis - par exemple si les feux de route qui l’équipent sont allumés ou si les béquilles du camion-grue ont été déployées.

Le Multimedia Cockpit comprend un second écran en sus du panneau de commutation habituel à la droite du volant. Cet écran auxiliaire se présente comme un écran tactile multimédia. Le chauffeur peut contrôler différentes fonctions de manière intuitive et pratique, du bout du doigt, pour autant que les conditions de circulation le permettent. Par exemple, il est possible d’utiliser jusqu’à cinq commutateurs virtuels pour commander certaines fonctions intégrées au châssis et non pertinentes pour la sécurité. Le chauffage, la climatisation et la téléphonie sont ainsi pilotés via cet écran auxiliaire. L’écran tactile peut également être utilisé pour accéder aux applications du Mercedes-Benz Truck App Portal, lesquelles permettent entre autres d’optimiser la gestion du transport et du véhicule. L’écran tactile multimédia fournit aussi au chauffeur des informations relatives à la pression des pneus et à la charge par essieu, tandis que l’écran numérique est en mesure d’afficher les images provenant des caméras embarquées (jusque 4), permettant ainsi de contrôler le rayon d’action du véhicule.

On note également la présence, juste sous l’écran auxiliaire, d’un panneau de commande doté d’interrupteurs classiques. Si le nombre de connecteurs fournis devait s’avérer insuffisant, un panneau de commande supplémentaire peut être commandé à titre d’équipement spécial pour être logé à la place du porte-gobelet. Les deux écrans peuvent également être contrôlés à l’aide des touches de commande tactiles - les « palettes de navigation dactyles » - qui équipent le nouveau volant multifonction.

La passerelle Truck Data Center installée de série autorise les services télématiques et intelligents

Désormais, le Mercedes Arocs est connecté en permanence, ce qui offre des avantages considérables aux entreprises. Le module Truck Data Center (TDC) est la pierre angulaire de la mise en réseau du véhicule. Il collecte des données provenant par exemple des capteurs et caméras équipant le camion et utilise ces informations pour la communication entre le véhicule et divers systèmes externes, comme la plate-forme de gestion de services et d’entretien Mercedes-Benz Uptime ou encore Fleetboard.

Le service Uptime contrôle en permanence les messages d’état des systèmes du véhicule, lesquels sont truffés de capteurs. Même l’état des fluides de service et des pièces d’usure est monitoré par ses soins. Lorsqu’une réparation ou un entretien est nécessaire, l’information est immédiatement transmise par le camion au département maintenance de Mercedes-Benz. Les données sont analysées en temps réel et communiquées au service responsable de l’entretien, assortie d’une recommandation d’intervention. S’il existe un risque de panne, le client est contacté et un rendez-vous est pris pour rentrer le véhicule dans un atelier sur l’itinéraire. En outre, les réparations et opérations d’entretien requises sont automatiquement communiquées au partenaire de service Mercedes-Benz désigné par le client. L’intervention nécessaire est ensuite consolidée et une date est convenue avec le client, en fonction de son planning. Pour le client, cette facilité de programmation des rendez-vous en atelier permet d’accroître la disponibilité du véhicule.

La mise en réseau des véhicules ouvre en outre de nouvelles perspectives d’amélioration du rendement des activités de transport. Daimler Trucks propose les applis correspondantes sur le Truck App Portal. Grâce à ces applications, les gestionnaires de flotte et dispatchers peuvent optimiser le rendement du nouvel Arocs en recourant à toutes sortes d’outils numériques.

Vrac, matériaux de construction, pierres de carrière - un camion qui s’adapte à toutes les tâches sur site

Le Mercedes-Benz Arocs est modulable, il peut dès lors s’adapter à toutes les tâches des professionnels de la construction. Grâce à son large choix de cabines, de moteurs efficaces - proposant des puissances finement étagées allant de 175 kW (238 ch) à 460 kW (625 ch) -, de variantes de propulsion et de configurations d’essieux, il répond à un grand nombre de profils d’exigences différents. Qu’il s’agisse de transporter des marchandises en vrac, de livrer des matériaux de construction ou du béton mélangé, ou encore de convoyer les engins de chantier les plus lourds, l’Arocs est équipé. Les Arocs d’essai testés sur site constituent d’excellents exemples de la gamme complète disponible pour les transports dans la construction.

Il n’est pas toujours nécessaire de proposer le plus gros tonnage ou la plus grande puissance. La transmission hydraulique embrayable sur l’essieu avant (HAD - Hydraulic Auxiliary Drive) a considérablement réduit la charge de travail pour tous les véhicules essentiellement utilisés sur route, mais qui sont de temps à autre appelés à arpenter des terrains difficiles comme les chantiers de construction ou les carrières. L’Hydraulic Auxiliary Drive (HAD) peut être activé jusqu’à une vitesse de 30 km/h et procure le surcroît de traction nécessaire pour se sortir par exemple du revêtement glissant d’une côte délicate. Ce dispositif fournit jusqu’à 40 kW de puissance de traction supplémentaire à chaque roue. Comparé à un système de transmission intégrale aux quatre roues, il représente un réel avantage en termes de coût, de poids et de consommation. « Le HAD nous convient parfaitement parce que nous n’avons besoin de la traction maximale que pendant un court laps de temps. Avec ce système, nous disposons de 500 kg de charge utile supplémentaire par chargement », explique l’entrepreneuse Doreen Trabert, elle-même conductrice. Et par rapport à une transmission intégrale embrayable, cela représente toujours un avantage de 350 kg.

Pour les tâches plus délicates, l’embrayage hydraulique est une réelle avancée technologique. Combinant un embrayage de démarrage hydraulique et un ralentisseur en un seul dispositif commun, il permet une conduite et des manœuvres précises à pleine charge et aux vitesses les plus basses. En tant que ralentisseur primaire, il développe une puissance de freinage de 350 kW (476 ch). Associé à la puissance de 475 kW (646 ch) du puissant frein moteur hautes performances, l’embrayage hydraulique assure une efficacité maximale. « Combinée à l’embrayage hydraulique, la transmission manuelle automatisée facilite considérablement la conduite », relate David Ewan, chauffeur pour l’entreprise écossaise McIntosh Heavy Logistics.

Le raisonnement qui sous-tend le concept Arocs part du postulat que rien n’est impossible. Le programme Arocs complet comprend des configurations d’essieux allant du 4x2 et du 4x4 jusqu’aux véhicules triple essieu en versions 6x2, 6x4 et jusqu’à 6x6. Les véhicules quadruple essieu sont disponibles en 8x2 avec essieu traîné, 8x4, 8x4 avec essieu traîné, 8x6 et 8x8. La gamme comprend des suspensions acier et pneumatiques, différents châssis selon l’utilisation (principalement sur route ou hors-pistes), de nombreux empattements, des cabines pour transport de jour ou longue distance, ainsi que trois systèmes de traction intégrale. Les camions à fort tonnage et les véhicules spéciaux complètent l’offre proposée. Les véhicules spéciaux préconfigurés facilitent le choix des clients. Que ce soit en version tracteur de semi-remorque ou mixer à béton double essieu, l’Arocs Loader se révèle être un modèle de poids léger à vide et de charge utile importante. De son côté, l’Arocs Grounder est un véhicule extrêmement robuste conçu pour les tâches particulièrement exigeantes. Les unités de traction de la série SLT à trois, quatre et même cinq essieux excellent dans les activités de transport lourd et de grande capacité en autorisant une masse combinée brute jusqu’à 250 tonnes.

Le système d’échappement optimisé ménage encore plus d’espace pour le carrossage et les accessoires

Les concepteurs ont encore peaufiné d’autres ajustements sur l’Arocs. Non seulement les fonctions logicielles ont-elles amélioré considérablement les caractéristiques de montage sur la carrosserie, mais le matériel en lui-même a été actualisé et joue pleinement son rôle. Par exemple, un système d’échappement vertical est désormais disponible de série pour l’ensemble des modèles à quadruple essieu. Ce choix libère de l’espace supplémentaire pour les équipements à monter sur le côté du châssis, comme les réservoirs supplémentaires ou d’autres compartiments de rangement. Le poids réduit constitue un autre avantage de cette solution par rapport à l’ancien système d’échappement latéral, où seul le tuyau d’échappement proprement dit était vertical.

« Pour les tâches combinant circulation sur route et sur chantier, le nouvel Arocs est le meilleur véhicule où j’ai déjà pris place. Les systèmes d’assistance, les interfaces utilisateur, la performance - le conducteur dispose ici de tout ce que la technologie actuelle peut offrir comme plaisir », conclut Peter Wedhorn, chauffeur depuis plus de 23 ans pour la société de Doreen Trabert. Du muscle, mais aussi un cerveau bien construit. Exactement comme le secteur les aime.

Plus d'infos: d.ai/NOWandNEXT2020-pressmaterial