Brussel,
23
Septembre
2020
|
11:48
Europe/Brussels

L’usine Mercedes-Benz de Wörth lancera la production en série de l’eActros en 2021

Résumé
  • Le Mercedes-Benz eActros sera produit à Wörth
  • Le système de production existant intègrera de manière flexible les véhicules à propulsion électrique
  • Une nouvelle série de tâches sera générée dans le processus de fabrication
  • L’eActros : un poids lourd neutre en CO2 local pour un transport durable
  • Neutre en CO2 à partir de 2022 : toute l’usine Wörth va passer à la production verte

Stuttgart/Wörth am Rhein. « Now & Next » est le thème sous lequel Mercedes-Benz Trucks présente ses nouveaux produits de l’usine de Wörth et lève un coin du voile sur l’avenir de la mobilité durable. Parmi les nouveaux produits présentés se trouve un prototype de l’eActros électrique à batterie destiné au transport de marchandises lourdes. Proche du véhicule de série, il donne un aperçu très tangible du futur modèle. Il est prévu que la production en série commence en 2021 à l’usine de Wörth, en parallèle avec la fabrication existante de camions à moteur thermique. Conçu spécifiquement pour un usage municipal, l’eEconic est basé sur l’eActros de Mercedes-Benz et devrait être produit en série dès 2022.

Matthias Jurytko, directeur de l’usine Mercedes-Benz à Wörth, a déclaré : « Je suis enchanté que nous construisions la première génération de Mercedes-Benz eActros ici à Wörth. Le début de la production en série l’an prochain est une étape importante pour l’usine ainsi que pour la région. Nous élargissons la production du site de Wörth et faisons un nouveau pas positif vers un transport neutre en CO2. » L’électromobilité ouvrira également de nouvelles opportunités aux travailleurs dans le processus de production, puisqu’elle donnera naissance à une nouvelle gamme de tâches et de profils d’emploi. Selon Matthias Jurytko, « Sur le site, les préparatifs battent leur plein pour que notre production soit prête à répondre aux exigences liées à la propulsion électrique. Ainsi, nous formons actuellement nos futurs spécialistes dans le domaine des systèmes haute tension — un domaine d’expertise clé dans le cadre de l’assemblage des batteries automobiles et de la construction de camions électriques. »

Le choix du site a également reçu le soutien sans réserves des représentants du comité d’entreprise. Thomas Zwick, président du comité d’entreprise de Wörth, a commenté : « Le fait que Wörth ait été choisi pour construire la première série d’eActros envoie un signal aussi positif qu’important, surtout en ce moment. Nous nous sommes battus pour cela, et je suis fier que l’on nous confie la construction de nos futurs produits. Pour l’usine, cela signifie une garantie d’emploi, et cela veut dire qu’avec le personnel, nous pouvons emprunter le chemin qui s’étend devant nous, à savoir la transition de toute une industrie vers de nouveaux systèmes d’entraînement, plus de flexibilité et de connectivité. »

Production flexible de camions : des modèles électriques et conventionnels réunis au maximum sur une seule chaîne de production

Les modèles de camions électriques sont destinés à être assemblés aux côtés de leurs homologues à propulsion conventionnelle dans le cadre d’un processus flexible. En principe, le montage des différents types de véhicules devrait être combiné autant que possible, la base du véhicule étant construite sur une seule ligne d’assemblage, qu’il s’agisse d’un modèle équipé d’une combustion classique ou d’un groupe motopropulseur électrique. Le processus de production bénéficiera de certaines modifications afin de pouvoir accueillir les différents types de véhicules. L’installation de divers éléments d’entraînement non conventionnels fera l’objet d’un processus distinct, tout comme l’assemblage du groupe motopropulseur électrique des eActros : la pièce maîtresse de leur processus de fabrication sera le hall de production du bâtiment 75 de l’usine de Wörth. Des travaux visant à convertir le bâtiment et à le préparer aux nouveaux processus de production sont en cours depuis environ un an. Ils incluent la mise en place d’une nouvelle chaîne d’assemblage qui accueillera la construction de toute l’architecture électrique de l’eActros, en particulier ses composants haute tension, mais aussi sa mise en service initiale. Les véhicules regagneront ensuite le flux de production traditionnel pour la finition et l’inspection finale.

Les eActros de série : des performances exceptionnelles

Lors de l’IAA en 2016, Mercedes-Benz Trucks a été le premier constructeur mondial à présenter un poids lourd électrique. Début 2018, le leader technologique a célébré la première mondiale de l’eActros entièrement revisité, et depuis l’automne 2018, celui-ci fait l’objet de tests pratiques intensifs chez certains clients. Les véhicules utilisés pour ces essais ont été construits dans le cadre d’une collaboration entre les sites de Wörth, Mannheim et Stuttgart.

Les résultats des tests effectués chez les clients sont directement intégrés dans le développement du prototype, pour aboutir à la production en série du véhicule. Jusqu’à présent, ils ont montré que l’eActros intégralement alimenté par batterie est le véhicule idéal pour une distribution durable impliquant des poids lourds. Utilisé dans le trafic urbain, sur autoroute ou sur les routes intérieures, il ne le cède en rien à un camion diesel classique en termes de disponibilité et de puissance. L’autonomie du prototype (environ 200 kilomètres) s’est avérée parfaitement réaliste quels que soient la charge, l’itinéraire ou le relief. Les chauffeurs sont manifestement impressionnés par le couple disponible en permanence sur toutes les plages de vitesses. Ils ont aussi particulièrement apprécié la conduite agréable et fluide. En outre, une conduite anticipative permet de récupérer l’énergie électrique pour le frein moteur.

Les eActros de série seront nettement supérieurs au prototype existant sur divers points, qu’il s’agisse d’autonomie, de puissance ou encore de sécurité. En ce qui concerne la charge utile, les eActros de série seront par ailleurs à égalité avec les Actros classiques. Dès son lancement, l’eActros sera disponible en modèle à deux et trois essieux. Daimler Trucks intégrera le véhicule dans un écosystème exhaustif qui inclura également des services de conseil en matière de mobilité électrique. Il s’agira entre autres de l’analyse des itinéraires, de la recherche d’éventuelles subventions, du soutien à l’intégration de la flotte opérationnelle et de la formulation de solutions adéquates pour les infrastructures de recharge.

Investir dans l’avenir : l’Econic va lui aussi être électrifié

À partir de 2022, en plus de l’eActros, le Mercedes-Benz eEconic à batterie sortira également de la chaîne de production de Wörth. Il s’agit là d’un pas supplémentaire de Daimler Trucks dans sa démarche d’électrification de ses camions. L’eActros fournira la base technique de l’eEconic, et les deux véhicules bénéficieront par ailleurs de la stratégie de plate-forme globale de Daimler Trucks & Buses. Cette solution permettra de prolonger avec souplesse la production en série des modèles électriques. Grâce à ses qualités ergonomiques et à ses caractéristiques de sécurité, l’eEconic se prête parfaitement à la collecte et à l’élimination des déchets pour un usage municipal, surtout dans la circulation urbaine. Ce type d’utilisation convient très bien aux véhicules électriques à batterie en raison des trajets relativement courts et strictement programmés, d’environ 100 kilomètres, et impliquant de très nombreux arrêts et démarrages.

Daimler Trucks poursuit sans relâche la transformation de son modèle d’entreprise vers un avenir localement neutre en CO2. Il est également prévu d’investir dans le réseau mondial de production de Mercedes-Benz Trucks, en privilégiant les mesures liées aux infrastructures et les investissements dans de l’outillage et des installations techniques spécifiques.

À Wörth, la production sera également neutre en CO2

En outre, Daimler Trucks & Buses se réoriente vers une production « verte » en Allemagne et en Europe : il est en effet prévu que toutes les usines allemandes et européennes soient alimentées par une énergie neutre en carbone d’ici 2022. Toutes les autres usines suivront le mouvement. Concrètement, cela signifie que la totalité de l’énergie électrique achetée par les usines de camions et de bus existantes proviendra exclusivement de sources renouvelables. L’usine de Wörth, elle aussi, passera progressivement à une production verte et contribuera ainsi à la décarbonisation de Daimler Trucks.

À propos de l’usine Mercedes-Benz de Wörth

Fondée à Wörth am Rhein en 1963, la plus grande usine de montage de camions Mercedes-Benz Trucks produit les modèles Arocs et Atego, ainsi que l’Actros, le camion lourd le plus performant au monde, depuis plus de 20 ans. Les Mercedes-Benz de la gamme Special Trucks, Econic, Unimog et Zetros sont aussi produits sur place. Jusqu’à 470 camions adaptés aux besoins des clients quittent Wörth chaque jour. Les clients de plus de 150 pays apprécient la « qualité made in Wörth ». Ce site implanté au bord du Rhin est le centre de compétence du réseau mondial de production de Mercedes-Benz Trucks. L’usine de Wörth a également plus de 50 ans d’expérience dans la production de type « nécessaire non assemblé » et livre des kits de véhicules (plus de 750 000 à ce jour) à de nombreux marchés étrangers pour l’assemblage final local. Avec environ 10 300 collaborateurs, l’usine Mercedes-Benz de Wörth est le second employeur de Rhénanie-Palatinat.