Bruxelles,
30
Juin
2020
|
10:27
Europe/Brussels

Predictive Powertrain Control (PPC) – Dix questions et réponses sur le régulateur de vitesse prédictif de Mercedes-Benz Trucks

Résumé
  • Réduction durable de la consommation de carburant des Actros et Arocs grâce à la gestion de régulateur de vitesse et de boîte (PPC) repensée – désormais également active sur les routes secondaires
  • Cartes routières 3D de haute précision combinées à des données GPS et à un assistant de régulation de la distance pour une conduite encore plus anticipative
  • « Le PPC peut donner de meilleurs résultats que des conducteurs expérimentés », déclare Uwe Baake, responsable du développement des produits chez Mercedes-Benz Trucks

Stuttgart – La consommation de carburant des poids lourds Mercedes-Benz ne cesse de diminuer. Le nouvel Actros, par exemple, consomme jusqu’à 3 % de diesel en moins sur les voies rapides et les autoroutes que son prédécesseur, déjà extrêmement économique. Hors routes rapides, la réduction de la consommation de carburant peut atteindre 5 %. Cette économie s’explique par l’optimisation de la gestion du régulateur de vitesse, de la boîte de vitesses et du moteur grâce au système d’assistance Predictive Powertrain Control (PPC) repensé. Prof. Dr. Uwe Baake, responsable du développement des produits chez Mercedes-Benz Trucks, donne des explications sur le fonctionnement de ce système intelligent, ses effets et la manière dont il est utilisé.

Quel est l’objectif du PPC ?

« L’utilisation du PPC a toujours pour but de mouvoir le camion de la manière la plus économe possible et d’aider au maximum le chauffeur. Le système tient automatiquement compte de la topographie, du tracé des routes et des panneaux de signalisation, ce qui permet d’éviter des freinages, accélérations et changements de vitesse intempestifs et d’exploiter au mieux le carburant. La manière de conduire du PPC est souvent plus économe en carburant que celle des chauffeurs professionnels, même s’ils connaissent bien l’itinéraire et les performances de leur camion. »

Quelle quantité de carburant le PPC permet-il d’économiser ?

« Le régulateur de vitesse adaptatif intelligent permet d’économiser jusqu’à 5 % de carburant en moyenne par rapport aux véhicules qui ne sont pas équipés du PPC. Des améliorations viennent d’être apportées au système dans le cadre de la commercialisation du nouvel Actros. Les deux avantages majeurs sont les suivants : premièrement, le PPC autorise désormais une économie de carburant hors voies rapides, c’est-à-dire sur le réseau secondaire, ce qui permet de baisser la consommation jusqu’à 5 % ; deuxièmement, les performances du système ont été améliorées sur les autoroutes et les voies rapides. L’utilisation du nouveau PPC à lui seul entraîne déjà une réduction supplémentaire de la consommation de carburant pouvant atteindre 1,5 % par rapport à la version précédente. »

D’où le PPC tire-t-il ses informations ?

« Le système ‘connaît’ plus de 95 % des routes nationales et secondaires européennes. Il relie les informations de localisation exacte du camion fournies par le GPS aux cartes routières numériques en 3D mémorisées et calcule ainsi une sorte d’horizon électronique auquel il adapte automatiquement la manière de rouler du camion. Le PPC analyse le tracé et le relief de la route pour déterminer à l’avance le moment auquel changer de rapport et la vitesse du régulateur de vitesse. Parallèlement, le système utilise en permanence les informations de l’assistant de régulation de distance de manière à intégrer également dans l’optimisation de la consommation de la transmission le comportement des véhicules qui précèdent. »

Comment fonctionne le PPC sur les autoroutes et les voies rapides ?

« Le PPC réduit la consommation de carburant sur les autoroutes et les axes rapides grâce à une série de mesures intelligentes : le système optimise ainsi en permanence le mode EcoRoll de la boîte automatique afin de tirer le meilleur parti de l’élan du véhicule. Le système n’accélère pas si le véhicule est sur le point d’atteindre la vitesse fixée dans le régulateur de vitesse uniquement par inertie. De plus, le régulateur de vitesse adaptatif intelligent profite de l’élan du véhicule dans les descentes en modulant automatiquement la vitesse. Le système dépasse délibérément la vitesse réglée dans le régulateur de vitesse (hystérèse supérieure) pendant un maximum de quarante secondes afin d’aborder la côte suivante avec l’élan nécessaire. De même, avant la descente, le PPC sélectionne précisément le rapport de boîte qui exploitera le frein moteur de manière optimale afin de ménager les freins de roue, ce qui est particulièrement utile pour les poids lourds très chargés. Avant d’amorcer une côte, le système décide automatiquement s’il y a lieu de rétrograder. En haut de la côte, la puissance est de nouveau ajustée, car le PPC peut détecter, avant d’atteindre le sommet de la crête, si le véhicule peut la franchir à une vitesse suffisante. Si c’est le cas, il autorise temporairement un ralentissement du véhicule en dessous de la vitesse fixée dans le régulateur de vitesse. »

Comment le PPC et l’assistant de régulation de distance fonctionnent-ils ensemble ?

« Grâce au nouveau régulateur de distance prédictif, le PPC optimise le comportement du véhicule lorsque le contrôle de distance est actif. Le système observe le véhicule qui précède et en tient compte dans le calcul des futures phases en roue libre, ce qui permet au PPC de planifier les processus de changement de vitesse et l’évolution de la vitesse de manière idéale ainsi que de tirer le meilleur parti de l’inertie du véhicule. Le système veille par exemple à ce que le camion puisse ralentir plus tôt si un véhicule à l’avant le force à décélérer. »

Comment fonctionne le PPC sur les routes régionales ?

« Les mesures intelligentes du PPC sur les autoroutes et les voies rapides ont également été transposées sur les routes secondaires depuis la refonte du système dans le cadre de la commercialisation du nouvel Actros. En outre, le système prend en compte non seulement les pentes, les crêtes et les descentes, mais aussi désormais les rayons de courbe, les limitations de vitesse et les règles de priorité. Jusqu’à présent, il n’était pas conseillé d’utiliser le régulateur de vitesse sur les routes secondaires, car de nombreuses situations de circulation différentes rendaient nécessaire une intervention manuelle. Grâce aux nombreuses améliorations du PPC, les chauffeurs peuvent désormais utiliser le régulateur de vitesse dans ces cas également, ce qui se traduit par une réelle augmentation du confort de conduite, une réduction du stress et une diminution de la consommation de carburant de près de 5 %. Grâce à des cartes de haute précision, le PPC ‘connaît’ les limites de vitesse et les événements sur l’itinéraire tels que les virages, les ronds-points et les croisements, et tient également compte des panneaux stop ou de priorité. Même si le chauffeur n’est pas encore en mesure de reconnaître ces événements, le système décélère le véhicule à temps afin de maximiser l’utilisation de l’énergie ou adapte la vitesse et la sélection des rapports anticipativement de la manière la plus économique possible. »

Comment l’intervention du PPC s’affiche-t-elle pour le chauffeur ?

« Dès que le chauffeur active le régulateur de vitesse ou la régulation de distance à l’aide des touches de gauche au volant et que le camion atteint 15 kilomètres à l’heure, le PPC s’active également automatiquement sur les nouveaux Actros et Arocs. Le symbole PPC blanc apparaît désormais sur l’écran principal. Si le système prend activement le contrôle de la transmission, le symbole du PPC devient vert. Des graphiques s’affichent également pour représenter les événements sur l’itinéraire tels que les courbes, les ronds-points et les croisements, ainsi que les limitations de vitesse. »

Comment s’utilise le PPC ?

« Le PPC s’enclenche en principe lorsque le chauffeur active le régulateur de vitesse ou la régulation de distance à l’aide des touches de gauche au volant. Le chauffeur peut désormais régler la tolérance de vitesse supérieure de 2 à 15 kilomètres à l’heure pour les phases en roue libre dans le menu ‘Systèmes’, en fonction du programme de conduite sélectionné. La tolérance de vitesse inférieure peut être réglée de -1 à 10 kilomètres à l’heure. En outre, le menu ‘Réglages du régulateur de vitesse’, permet au chauffeur de déterminer la vitesse à laquelle le PPC commence à ajuster la vitesse en vue d’une courbe dans le trafic interurbain. C’est également ici que se règle la décélération face à des événements sur l’itinéraire tels que les arrêts et/ou les priorités. Les réglages de l’assistant de régulation de distance sont également importants pour le PPC : au démarrage du moteur, la distance de consigne moyenne est toujours préréglée. Le chauffeur peut toutefois adapter la distance théorique en cinq étapes en fonction de ses exigences, mais il doit toujours veiller à ce que le camion maintienne la distance minimale légale par rapport au véhicule qui le précède. »

Comment arrêter l’intervention du PPC ?

« En principe, le PPC est actif en arrière-plan sans confirmation du chauffeur dès que le régulateur de vitesse est enclenché et qu’un horizon de prévision valable peut être déterminé. Si le chauffeur n’est pas d’accord avec le choix de vitesse du PPC, il peut passer outre le système à tout moment, par exemple en appuyant sur la pédale de frein ou d’accélérateur. Par ailleurs, le chauffeur a la possibilité de désactiver complètement le PPC dans le menu ‘Paramètres du PPC’ sur l’écran secondaire du poste de conduite multimédia. »

Pour quels véhicules le PPC est-il disponible ?

« Le PPC est disponible pour la plupart des configurations des nouveaux Actros et Arocs. Enfin, des poids lourds jusqu’à 120 tonnes, des véhicules tout terrain et des véhicules avec HAD ou TRK ont également été ajoutés au programme PPC. »