Bruxelles,
06
Juillet
2020
|
14:37
Europe/Brussels

Prochaine étape du processus de transformation

Mercedes-Benz AG a l'intention de rationaliser son réseau mondial de production et envisage de vendre l'usine d'assemblage de voitures à Hambach en France

Résumé
  • Mercedes-Benz AG prévoit d'utiliser la grande flexibilité de son réseau mondial de production et d'adapter sa capacité aux conditions actuelles du marché dans le cadre de son processus de transformation.
  • Dans ce contexte, l’entreprise a l'intention d'entamer des pourparlers sur la vente de son usine automobile de Hambach en France en vue de donner à ce site les meilleures perspectives d'avenir possibles.
  • Les effets de valorisation associés des immobilisations conduiront à un effet négatif des mesures de restructuration de plusieurs centaines de millions au deuxième trimestre chez Mercedes-Benz AG.

Stuttgart. Mercedes-Benz AG, sur la voie de la mobilité neutre en CO₂, investira massivement dans la transformation de l'entreprise dans les années à venir. L'entreprise se concentre sur l'électrification de sa gamme de produits, ainsi que sur la numérisation des véhicules et des processus d'entreprise. Parallèlement, l'entreprise a pris de nombreuses mesures pour améliorer durablement sa structure de coûts et accroître tangiblement son efficacité. À cette fin, le réglage et le réalignement de sa capacité au sein de son réseau mondial de production s’avèrent indispensables. La société a par conséquent l'intention d'entamer des pourparlers sur la vente de son usine de montage de voitures à Hambach en France. Ola Källenius, Président du Comité de direction de Daimler AG et de Mercedes-Benz AG : « Nous continuons à accélérer la transformation de notre entreprise et de nos produits avec toute la célérité requise. À l’aune des importants investissements à venir, notamment dans l'électrification et la numérisation, nous mettons constamment en œuvre des mesures visant à renforcer notre efficacité, avec des répercussions sur tous les domaines de l'entreprise à l’échelle mondiale. En outre, les effets de la pandémie du COVID-19 sur l'économie créent de nouvelles conditions-cadres sur le marché ce qui nous amène à optimiser notre réseau mondial de production. Raison pour laquelle nous avons l'intention d'entamer des pourparlers sur la vente de l'usine de Hambach. »

Les effets de valorisation associés des immobilisations entraîneront un effet ponctuel négatif des mesures de restructuration de plusieurs centaines de millions au deuxième trimestre chez Mercedes-Benz AG. Par ailleurs, l’entreprise ne prévoit pas que cette dévaluation ait un impact sur les flux de trésorerie disponibles de son activité industrielle. Des charges supplémentaires pourraient survenir lors des négociations.

Markus Schäfer, membre du Conseil de direction de Daimler AG et de Mercedes-Benz AG, responsable de la recherche du groupe Daimler et Directeur de l’exploitation de Mercedes-Benz Cars : « La transformation vers la mobilité neutre en COde demain nécessite également des changements dans notre réseau mondial de production. Dans cette phase de défi économique, nous équilibrons la demande et la capacité et sommes en train d’ajuster notre réseau de production. Ces changements affectent également l'usine de Hambach. Un objectif important pour nous est d'assurer l'avenir de ce site. Autre condition : les modèles smart actuels continueront d'être produits à Hambach. »

La prochaine génération de véhicules électriques smart sera produite par la coentreprise smart Automobile Co., Ltd. en Chine. Il s'agit d'une coentreprise de Mercedes-Benz AG et du groupe Zhejiang Geely (Geely Holding).

À propos de l’usine de Hambach

L'usine de Hambach a ouvert ses portes le 27 octobre 1997. L'usine produit la quatrième génération de véhicules électriques smart avec la smart EQ fortwo et la smart EQ fortwo Cabrio depuis 2019 [consommation (en cycle mixte) : 16,5-14,0 kWh/100 km, émissions de CO (en cycle mixte) : 0 g/km][1]. À ce jour, plus de 2,2 millions de smart fortwo ont quitté la chaîne de montage de Hambach. Actuellement, environ 1.600 employés travaillent sur le site de Hambach.

[1] Les valeurs spécifiées ont été déterminées conformément à la procédure de mesure prescrite. La consommation électrique a été déterminée sur la base du règlement 692/2008/CE. La consommation d'énergie et l'autonomie dépendent de la configuration du véhicule. Vous trouverez de plus amples informations sur la consommation de carburant officielle et les émissions spécifiques de CO des voitures neuves dans le « Guide de la consommation de carburant et des émissions de CO des voitures neuves », disponible gratuitement dans tous les points de vente et auprès de Deutsche Automobil Treuhand GmbH sur www.dat.de.