Bruxelles,
20
Février
2017
|
14:49
Europe/Brussels

Tests clients pour le PL électrique dans le trafic de ramassage-distribution

La production en petite série de l’Urban eTruck à propulsion électrique de Mercedes-Benz démarre en 2017.

Résumé
  • Le PL électrique sera livré à des clients de divers secteurs en Allemagne et ailleurs en Europe
  • Vif intérêt de la clientèle pour la MMA de 25 t et l’autonomie maximale de 200 km de l’Urban eTruck
  • Stefan Buchner, Head of Mercedes-Benz Trucks : « Après la première mondiale de septembre 2016 à l’IAA, les réactions des clients ont été excellentes. Nous avons actuellement des contacts avec une vingtaine de clients potentiels des secteurs de la collecte des déchets, de l’alimentaire et de la logistique. Avec la petite série, nous franchissons d’ores et déjà l’étape suivante vers un produit de série. »

Stuttgart – Mercedes-Benz Trucks va commercialiser dès cette année une petite série du premier camion électrique au monde pour trafic lourd de ramassage-distribution. Après la présentation de l’Urban eTruck à l’IAA 2016, les premiers exemplaires de ce PL d’une masse maximale autorisée de 25 t et d’une autonomie culminant à 200 km seront livrés aux clients cette année.

Stefan Buchner, Head of Mercedes-Benz Trucks au niveau mondial : « Lors de l’IAA, en septembre dernier, la première mondiale a recueilli un franc succès parmi nos clients. Nous sommes actuellement en pourparlers avec environ 20 clients potentiels des secteurs de la collecte des déchets, de l’alimentaire et de la logistique. Avec la petite série, nous franchissons déjà l’étape suivante sur la voie du produit de série. Nous entendons mettre le véhicule de série sur le marché d’ici 2020. »

Zéro émission, zéro bruit, mais 12,8 t de charge utile : l’Urban eTruck incarne un concept probant en termes à la fois économiques et écologiques. Dans un premier temps, quelques dizaines d’exemplaires de ce camion 100 % électrique seront livrés à des clients allemands, puis ailleurs en Europe. Ils lui feront faire ses débuts dans des conditions réelles de transport. Le but est de continuer à optimiser son concept et la configuration de ses systèmes avec le concours de nos clients à l’aide de scénarios d’utilisation et de profils d’exigences réels. Les tests porteront par exemple sur son utilisation en équipe, sur les temps de recharge et sur la gestion des batteries et de l’autonomie.

Stefan Buchner poursuit : « Nous sommes à la pointe du secteur en ce qui concerne les thématiques technologiques de demain, notamment en ce qui concerne la conduite électrique et autonome ou encore la connectivité. Cette année sera celle du passage à l’acte : nous allons mettre les véhicules et les systèmes au point pas à pas pour les amener à la maturité commerciale. »

Afin de reproduire les différents usages possibles, des modèles de 18 et 25 t seront conçus en version frigorifique, fourgon et plateau. Ces véhicules, ainsi qu’un chargeur spécial adapté aux besoins élevés d’un camion, seront livrés à des clients pour une période de douze mois et suivis par l’équipe de Mercedes-Benz Trucks en charge des essais routiers. Cette phase servira à recueillir des données sur les profils et domaines d’utilisation, et à comparer les données collectées avec les attentes.

L’Urban eTruck fait partie d’une offensive de Daimler Trucks sur le terrain de la propulsion électrique. En 2017, le Fuso eCanter sera lancé en petite série à l’international. Environ 150 exemplaires de ce camion électrique léger seront remis à une sélection de clients d’Europe, du Japon et des États-Unis. Daimler Trucks déploiera ainsi une flotte de camions électriques couvrant un large spectre d’applications dans le monde entier.

L’urbanisation croissante et l’allègement du coût technologique des batteries ouvrent la route au camion 100 % électrique

Aujourd’hui, l’amélioration de la qualité de l’air, la réduction des niveaux de bruit et les restrictions d’accès sont devenues des priorités majeures dans les grandes métropoles de la planète. Demain, il faudra acheminer des marchandises en milieu urbain pour de plus en plus de gens, et ce en émettant le moins possible de rejets et de bruit. C’est pourquoi des camions totalement électriques devront à l’avenir ravitailler les habitants de nombreuses agglomérations en denrées alimentaires et autres articles d’usage quotidien

Les progrès fulgurants de la technique favorisent cette tendance : Daimler Trucks s’attend à ce que le coût des batteries d’un camion tout-électrique soit divisé par 2,5 entre 1997 et 2025, soit un recul de 500 euros/kWh à 200 euros/kWh. Parallèlement, la densité énergétique massique des batteries disponibles devrait augmenter dans les mêmes proportions sur le même laps de temps pour passer de 80 Wh/kg à 200 Wh/kg.