27
Mars
2009
|
01:00
Europe/Brussels

car2go pour tous : 200 bonnes raisons de redécouvrir la conduite en ville

  • Ulm roule en smart au rythme des minutes : un concept de mobilité innovant aujourd’hui ouvert à tous 24 heures sur 24

  • Une flotte de véhicules de location de 200 smart fortwo cdi

  • car2go s’internationalise : lancement à Austin (Texas) dès l’automne prochain

Il existe aujourd’hui de bonnes raisons de redécouvrir la conduite en ville. A Ulm, on les croise littéralement à tous les coins de rue. La société Daimler AG lance en effet un nouveau concept de mobilité. Baptisé car2go, celui-ci rend la conduite automobile aussi simple qu’un appel depuis un téléphone portable. La phase pilote interne ayant été probante, car2go met désormais une flotte de 200 smart fortwo cdi à la disposition de tous les citoyens et visiteurs inscrits de la ville d’Ulm sept jours sur sept, 24 heures sur 24, et ce, à des tarifs intéressants. Après Ulm, le constructeur entend aborder sans tarder la scène internationale, à commencer par les USA. Dès l’automne prochain, Daimler prévoit de lancer le concept car2go à Austin, dans l’Etat du Texas.

« Les résultats très prometteurs de la première phase pilote interne réalisée à Ulm montrent que car2go apporte une nouvelle réponse aux besoins de mobilité futurs dans les grandes agglomérations. Le projet en préparation à Austin en est le prolongement logique », explique Thomas Weber, membre du directoire de Daimler AG en charge e la Recherche du groupe et du Développement Mercedes-Benz Cars.

Le 24 octobre 2008, la société Daimler AG a lancé à Ulm un projet pilote portant sur un nouveau mode de mobilité urbaine à la fois souple et compatible avec l’environnement. Baptisé car2go, ce concept est un volet supplémentaire important de la stratégie de mobilité durable du groupe Daimler.

Le principe est extrêmement simple : chaque fois qu’une personne a besoin d’une voiture, elle peut la louer spontanément dans la rue ou la réserver par téléphone portable ou via Internet. Le véhicule peut être utilisé pour une durée libre et restitué sur n’importe quel espace de stationnement public de la zone d’activité. La tarification est aussi claire que l’utilisation est simple : les 19 centimes d’euro facturés par minute incluent les taxes, l’assurance, le kilométrage effectué et même les frais de carburant. Des formules de location à l’heure ou à la journée sont également proposées. Les forfaits s’élèvent à 9,90 euros par heure ou 49 euros par jour. Pour pouvoir utiliser le service, la seule condition préalable est de s’inscrire une première fois gratuitement comme client, et d’être titulaire d’un permis de conduire valable, sur lequel aura été apposée une petite vignette. Une fois cette formalité effectuée, n’importe quel véhicule car2go peut être ouvert grâce au lecteur de carte disposé derrière le pare-brise.

Après l’étape interne, l’ouverture vers l’extérieur

Lors de la première phase pilote lancée en octobre dernier avec un pool de 50 smart fortwo, quelque 500 collaborateurs du centre de recherche Daimler d’Ulm et 200 de leurs proches ont pu participer aux tests. L’objectif était d’essayer les systèmes techniques et de tirer de premiers enseignements concernant l’acceptation du dispositif, le comportement des usagers et les coûts d’entretien réels.

« Le succès rencontré dans cette phase pilote nous a surpris nous-mêmes. Il nous a montré à quel point les concepts de mobilité d’avenir retiennent déjà l’attention », résume M. Robert Henrich, directeur de projet chez Daimler. « En l’espace de seulement deux semaines, plus de 500 clients étaient déjà inscrits chez car2go – nous ne attendions pas à un tel écho. Depuis mon bureau, il m’est même arrivé de voir des collègues se précipiter le soir vers le parking pour être sûrs d’obtenir une car2go. » Cet engouement ne s’est pas démenti, pas plus que l’intérêt porté au projet par les habitants d’Ulm. Aux heures de pointe, la flotte composée de 50 smart fortwo était entièrement exploitée et aurait même dû être sensiblement élargie pour répondre à la demande des participants. Plus de 8 000 locations ont été enregistrées depuis le début du projet et chaque jour, jusqu’à huit clients ont utilisé un seul et même véhicule.

Les utilisateurs ont donné un retour très positif et ont été surpris de la simplicité avec laquelle ce concept fonctionne dans la pratique. La facturation à la minute près a également été jugée avantageuse pour les clients. Dès le départ, le projet a suscité un vif intérêt tant au niveau national qu’international. Entre temps, de nombreuses municipalités du monde entier ont exprimé le vœu de proposer également la formule car2go à leurs administrés.

Dans une étape intermédiaire, le cercle des clients a été étendu en février aux collaborateurs de la succursale Mercedes-Benz d’Ulm/Neu-Ulm ainsi que d’EvoBus, filiale locale de Daimler. Le pool de car2go a été étendu en conséquence à 100 véhicules. Le nombre d’utilisateurs de car2go est ainsi passé à plus de mille. Ce démarrage prometteur a motivé tous les participants à franchir l’étape suivante : la phase officielle de test, qui rend la formule car2go accessible aux 120 000 habitants de la ville et à ses visiteurs, commence aujourd’hui même à Ulm. Dans cette perspective, la flotte car2go sera multipliée par deux et portée à 200 véhicules.

« Dès le début, nous avons considéré car2go comme un enrichissement absolu et une formidable opportunité pour cette ville scientifique. Ulm profite énormément de l’intérêt suscité par car2go au sein de l’opinion publique et nous espérons que cette formule désengorgera en particulier les rues et les aires de stationnement du centre-ville », commente M. Ivo Gönner, maire de la ville d’Ulm.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès aujourd’hui sur le site Internet www.car2go.com ou auprès du bureau d’inscription de la municipalité situé juste à côté de la cathédrale. Vous pourrez également y retirer la vignette car2go à apposer sur votre permis de conduire.

Internationalisation : d’Ulm à Austin

L’idée fait son chemin et le projet pilote mené dans la ville du sud de l’Allemagne n’est qu’une première étape. D’emblée, le concept a été élaboré dans une optique internationale. Si l’expérience menée à Ulm vise bien à tester l’acceptation globale du dispositif et à stabiliser l’environnement technique, le deuxième projet pilote a davantage pour objet de générer du savoir-faire en vue de l’internationalisation de la formule car2go. Le concept doit en effet être transposable à d’autres villes, régions linguistiques et schémas de mobilité. Un autre impératif à respecter est l’adaptation des processus commerciaux aux dispositions légales applicables à l’étranger.

« Nous avons sciemment opté pour une grande ville américaine », nous confie M. Jérome Guillen, Directeur du service Business Innovation chez Daimler et concepteur de car2go. « C’est aux Etats-Unis que l’on enregistre les meilleurs taux de croissance sur le marché de l’autopartage. Car2go a donc de grandes chances d’y réussir, d’autant que notre concept présente de nombreux atouts par rapport aux formules d’autopartage habituelles. » Dans le cas de car2go, les véhicules sont par exemple disponibles dans l’ensemble de la zone urbaine sans être liés à des places de stationnement spécifiques. Ils peuvent être loués spontanément pour une durée libre et la tarification est à la fois claire et simple.

Avec quelque 750 000 habitants, la capitale texane est bien plus grande que la ville d’Ulm. Il y règne une grande ouverture d’esprit et l’engagement citoyen y est particulièrement marqué. « Nous sommes très heureux de devenir le premier partenaire international de car2go », déclare M. Will Wynn, maire de la ville. « Notre ville est réputée pour son éco-citoyenneté ; car2go s’insère à merveille dans cette image, car elle nous permet de proposer aux citoyens d’Austin un concept de mobilité à fort potentiel écologique. Le projet reçoit notre entière adhésion. »

Comme pour la première phase du projet pilote allemand, car2go sera dans un premier temps ouvert à un groupe d’utilisateurs défini, tel que les employés de la municipalité d’Austin, par exemple. Dans une seconde étape, car2go devrait également devenir accessible à tous.

La taille et la structure économique moderne de la ville, qui héberge notamment la quatrième université des Etats-Unis par ordre d’importance, sont d’autres facteurs qui prédestinent Austin à devenir la première ville car2go à l’international. Dès l’automne 2009, il est prévu d’y mettre en place une flotte de 200 smart fortwo mhd avec fonction stop/start automatique.