01
Septembre
2015
|
02:00
Europe/Brussels

La nouvelle smart fortwo cabrio

La nouvelle smart fortwo cabrio

« Summer in the City » ou un parfum d’été dans la ville

Stuttgart.  Voiture culte par excellence, la smart fortwo cabrio de nouvelle génération est déjà dans les starting-blocks. Pour sa première présentation mondiale, le biplace décapotable a choisi la scène du Salon international de l’automobile de Francfort, en septembre prochain. La nouvelle smart cabrio peut être commandée à partir de la mi-novembre. Les premiers modèles arriveront en concession en février 2016.

Trois voitures en une : par simple pression sur un bouton, la nouvelle smart cabrio passe de la biplace fermée à un modèle décapotable avec sa grande capote pliante, avant de se transformer en véritable cabriolet une fois la capote intégralement ouverte, permettant ainsi de goûter le plaisir de la conduite à ciel ouvert selon la météo et l’humeur du moment. Cette souplesse d’utilisation offerte par la capote pliante « tritop » et les montants de toit amovibles est une vraie spécificité, pas seulement dans ce segment. La nouvelle smart cabrio est ainsi le seul cabriolet digne de ce nom dans sa catégorie.

« Notre nouvelle smart cabrio illustre on ne peut mieux la devise de notre marque : la joie de vivre citadine », se félicite Annette Winkler, la patronne de smart. « Nous sommes d’ores et déjà convaincus que cette nouvelle ’icône lifestyle’ n’aura aucun mal à ravir les cœurs, ceux des clients déjà adeptes de l’ancien modèle cabrio, mais aussi ceux de nombreux nouveaux fans. »

Avec une longueur, une largeur et une hauteur respectives de 2,69 m, 1,66 m et 1,55 m, la nouvelle smart cabrio reprend en tous points les mensurations des modèles de nouvelle génération. Le troisième modèle incarne bien entendu lui aussi la philosophie stylistique smart du design « FUN.ctional » imprégné par les deux pôles chers à la marque, le cœur et la raison. Le langage plastique à la fois clair et épuré exprime toute la modernité du modèle en misant sur des attributs comme la silhouette caractéristique avec ses porte-à-faux ultracourts, des lignes et des formes limpides et, bien entendu, la cellule de sécurité tridion. Avec sa grille de calandre à structure alvéolée et ses optiques avant en losange, le visage de la version cabriolet porte indéniablement la signature de smart. Les montants B sont plus fins que ceux de la version fermée et la forme de la cellule de la cellule de sécurité tridion plus avant-gardiste pour conférer à la smart fortwo cabrio un caractère encore plus sportif et futuriste.

Pour la capote en tissu « tritop », les clients se voient proposer trois coloris : blue denim (ton jean), rouge ou noir. Le ciel de pavillon est proposé uniformément en gris. Les montants de toit amovibles et logeables dans un compartiment intégré au hayon arrière sont traités dans le coloris de la cellule de sécurité tridion.

Capote : ouverture en douze secondes

Lorsque le soleil vient à percer les nuages, les conducteurs de la smart fortwo cabrio n’ont pas à attendre pour en profiter. En effet, la capote en tissu peut être ouverte automatiquement en douze secondes seulement et ce, même pendant la marche et à la vitesse maximale. La capote s’ouvre également de l’extérieur par télécommande radio à l’aide de la clé du véhicule à trois touches.

Lorsque les montants de toit sont retirés, le plaisir de conduire un cabriolet peut être savouré intégralement. Il suffit pour cela de les placer dans un rangement sur la face intérieure du hayon arrière. Ce compartiment peut également être utilisé pour ranger des petits objets comme un gilet de sécurité, une trousse de premiers secours ou un triangle de présignalisation.

La capote « tritop » affiche une surface de 1,8 m2, soit 4 % de plus que la version précédente. Sa face extérieure est constituée d’une toile polyacrylique particulièrement résistante à la lumière, tandis que la face intérieure est faite d’un mélange de polyester et de coton. Un film de caoutchouc est inséré entre les deux couches, pour une épaisseur totale de 20 mm. La lunette arrière en verre est équipée d’un dégivrage.

Sécurité : un espace de survie préservé même en cas de chute sur le toit

La nouvelle smart fortwo cabrio est dotée de la structure la plus rigide jamais conçue pour un cabriolet smart. Ainsi, sa résistance à la torsion a été améliorée de près de 15 % par rapport à l’ancien modèle. Le bouquet de matériaux utilisés pour la structure comprend une quantité importante d’aciers ultrarésistants thermoformés et d’aciers polyphasés ultrahaute résistance.

Par ailleurs, la cellule du cabriolet a été renforcée de manière ciblée à différents endroits par rapport à celle de la version coupé. Les modifications majeures consistent en une grande croix d’acier sous le plancher, deux tabliers de protection antitorsion à l’avant et à l’arrière, sous le véhicule, et des tubes en acier haute résistance formé à chaud intégrés aux montants A.

La nouvelle smart fortwo cabrio, dont le concept de sécurité reprend notamment la célèbre cellule de sécurité tridion chère à la marque pour absorber efficacement l’énergie d’impact, répond non seulement aux prescriptions légales en matière de tests de collision, mais aussi aux normes de Mercedes-Benz, souvent nettement plus exigeantes. Parmi ces essais de collision, on prendra pour exemple le « test de la chute sur le toit ». Pour cela, la carrosserie légèrement inclinée vient s’écraser sur le toit à partir d’une hauteur de 50 cm, l’un des deux montants A venant percuter le sol.

Différents systèmes d’aide à la conduite évolués, jusqu’ici réservés aux segments supérieurs, contribuent à éviter les accidents, à l’instar de l’ESP® de dernière génération avec système de stabilisation en cas de vent latéral et fonction d’aide au démarrage en côte (série), du radar anticollision (option) et de l’avertisseur de franchissement de ligne (option).

Le programme : deux moteurs, deux boîtes de vitesses et trois lignes

Le nouveau cabriolet est proposé dans un premier temps avec deux moteurs trois cylindres de dernière génération de 52 kW/71 ch et 66 kW/90 ch. L’un et l’autre peuvent être couplés à la boîte de vitesses mécanique à 5 rapports ou à la boîte automatique à double embrayage twinamic. Il va de soi que la nouvelle smart fortwo cabrio se distingue elle aussi par la maniabilité hors pair qui est l’apanage de la marque. Avec un diamètre de braquage de 6,95 m (entre trottoirs) et de 7,30 m (entre murs), les demi-tours deviennent un véritable jeu d’enfant.

Côté équipement, outre les trois lignes passion, prime et proxy, la smart fortwo cabrio peut être encore enrichie d’une myriade d’équipements de sécurité et de confort, dont les dernières innovations commercialisées sur les modèles les plus récents comme le kit d’intégration pour smartphone via MirrorLink® (de série en liaison avec le smart Media-System) ou le Pack Urban Style (incluant notamment des élargisseurs d’aile noirs et un train de roulement surbaissé). La smart fortwo cabrio, dont l’habitacle haut de gamme et agréable à l’œil reprend celui de la version fermée, propose de série deux pare-soleil avec miroir de courtoisie, une console centrale avec tiroir et des patères à l’arrière de l’arceau transversal. Un filet pare-vent est disponible en option. Le design intérieur dégage une atmosphère joyeuse et jouissive avec ses courbes dynamiques présentes partout dans l’habitacle, des galbes chargés en émotions qui se retrouvent entre autres sur le tableau de bord et les portes.

Vue d’ensemble des nouveaux modèles :

smart fortwo cabrio

52 kW

66 kW

Nombre de cylindres/disposition

3 en ligne

3 en ligne

Cylindrée (cm3)

999

898

Puissance nominale (kW/ch)

52/71

66/90

à (tr/min)

6 000

5 500 (6 200)

Couple nominal (Nm)

91

135

à (tr/min)

2 850

2 500

Consommation en cycle mixte (l/100 km)

4,3 (4,3)

4,3 (4,2)

Emissions de CO2 en cycle mixte (g/km)

99 (99)

99 (97)

Catégorie de consommation de carburant et d’émission de CO₂

C (B)

B (B)

Accélération 0-100 km/h (s)

14,9 (15,5)

10,8 (11,7)

Vitesse maxi (km/h)

151 (151)

155 (155)

Mentions relatives aux véhicules équipés de la boîte twinamic entre parenthèses.

L’heure de vérité : un vaste programme d’essais en laboratoire et sur la route

Le programme d’essais de Mercedes-Benz Cars réservé aux cabriolets est extrêmement vaste et appliqué de manière identique à tous les modèles. Ainsi, la nouvelle smart fortwo cabrio a subi les mêmes tests impitoyables que la Mercedes-Benz Classe S Cabriolet, par exemple. Lors d’un essai d’endurance, les ingénieurs simulent par exemple les cycles d’ouverture et de fermeture de la capote sur toute la durée de vie de la voiture. Outre cette mise à l’épreuve des composants, qui prévoit 20 000 cycles de contraintes pour la capote et son mécanisme, les pièces sont également testées en chambre climatique. En effet, même à des températures très basses ou très élevées (entre -15 et +80 °C), la capote doit fonctionner toujours parfaitement. A cela s’ajoute un « test de l’extrême » à une température de -40 °C, avec un toit totalement recouvert de glace, lors duquel une protection contre les pics de charge doit réagir pour protéger le moteur du mécanisme d’ouverture/fermeture de la capote.

Pour ce qui est du test de la station de lavage, celui-ci a pour finalité de veiller à ce que les passagers de la smart cabrio restent assis parfaitement au sec. Au terme de 500 cycles, comme pour la smart fortwo coupé, le cabriolet doit pouvoir prouver qu’il est aussi étanche que la version fermée. Même après ces essais réalisés lors de la phase de développement, chaque smart cabrio doit faire la preuve de son étanchéité totale. A la sortie des chaînes de l’usine de Hambach, chaque véhicule est aspergé pendant sept minutes avec une quantité d’eau prédéfinie.

Pour tester la sensibilité de la voiture aux courants d’air dans la soufflerie de Mercedes-Benz, les ingénieurs développement font appel à « Tanja ». Ce mannequin d’essai est équipé de 16 capteurs de vitesse sur le cou et les bras, lesquels permettent de mesurer la vitesse du vent de marche pénétrant dans l’habitacle.

Pour terminer, la voiture finie est soumise à toute une série de tests sur différentes pistes d’essai et sur des routes très disparates aux quatre coins du monde.

La smart cabrio : une voiture culte depuis 15 ans

Lors du Salon international de l’automobile de Francfort 1999, smart surprend le public mondial avec une série de nouvelles études. Dérivée de la smart city coupé, une version cabrio est également présentée sur le stand, laquelle entend propulser les microcars « fermées » dans une nouvelle dimension en les ouvrant vers le haut. La smart cabrio exprime la joie de vivre à l’état pur. Au printemps 2000, les cabriolets de série les plus petits au monde partent à la conquête des routes d’Europe. Depuis le premier changement de génération en 2006, la capote s’ouvre désormais automatiquement, les tissus des capotes étant proposés également en rouge et en bleu à partir de la troisième génération commercialisée en 2010.

L’épopée de la smart est marquée par d’autres modèles offrant eux aussi le plaisir de la conduite à ciel ouvert, sublimé par un modèle hors norme lancé en 2002 : la smart crossblade. Cette voiture hors catégorie n’a ni portes, ni toit, ni pare-brise. Son conducteur est en contact direct avec les éléments, le vent de marche venant lui caresser le visage sans aucune retenue pour lui faire goûter des sensations uniques au volant. Seul un petit saute-vent de couleur foncée posé sur la planche de bord vient faire opposition à la force du vent de marche. Une année après sa présentation, smart décide de lancer une petite série de ce véhicule inédit.