24
Mai
2004
|
02:00
Europe/Brussels

Moteurs et boîtes de vitesses de la nouvelle Classe A Mercedes-Benz

Plus de puissance, plus de couple et un agrément de conduite accru, tels étaient les objectifs poursuivis lors du développement des moteurs de la nouvelle Classe A Mercedes-Benz, qui fêtera sa première mondiale fin juin 2004 et fera son apparition chez les partenaires agréés de la marque à partir de l’automne

 

La gamme des motorisations de cette voiture compacte innovante compte sept moteurs quatre cylindres dont trois nouveaux diesels à injection directe CDI et un nouveau moteur essence de 142 kW/193 ch à suralimentation par turbocompresseur. De plus, Mercedes-Benz présente pour la première fois une transmission automatique à variation continue qui peut être accouplée, en option, à tous les moteurs. Une nouvelle boîte mécanique à six rapports fait également son entrée en scène.

Par rapport aux modèles précédents, la puissance des moteurs essence et diesel de la nouvelle Classe A progresse de 38 % dans certains cas ; l’augmentation de couple peut atteindre 46 % selon la version. Tous les quatre cylindres sont conformes à la sévère norme antipollution Euro 4. Un filtre à particules est disponible, en option, pour les moteurs diesel. Malgré leur puissance accrue, les moteurs à essence consomment beaucoup moins.

Les moteurs de la nouvelle Classe A se distinguent par une architecture unique, qui permet un montage en arrière du train avant, dans un angle pouvant atteindre 59°. Ainsi, les blocs quatre cylindres constituent un élément important du concept de sécurité intelligent : en cas de choc avant grave, ils plongent vers le bas sans pénétrer dans la cellule passagers.

L’éventail des puissances des trois nouvelles motorisations diesel CDI va de
60 kW/82 ch à 103 kW/140 ch (version belge 100 kW / 136 ch). Les principales différences par rapport aux modèles précédents sont une augmentation de la cylindrée, qui passe de 1689 à 1991 cm³, des pressions d’allumage plus élevées et l’injection common rail de deuxième génération, qui travaille avec une double pré-injection et une pression d’injection plus importante (1600 bars). Associées à d’autres modifications, ces mesures se traduisent par une nette augmentation de la puissance et du couple, une baisse des émissions à l’échappement et une amélioration audible du confort sonore. La nouvelle A 160 CDI gagne 9 % en puissance (60 kW/82 ch) et 12,5 % en couple (180 Nm) par rapport à l’ancienne A 160 CDI. Le nouveau moteur diesel de la A180 CDI (80 kW/109 ch) affiche une puissance supérieure de 14 % à celle du moteur de la A 170 CDI et un couple augmenté de près de 39 % entre 1600 et 2600 tr/min.

En tête de file des motorisations diesel de la Classe A se trouve désormais la
A 200 CDI, qui établit de nouvelles références en matière d’agilité et d’agrément de conduite.
Son moteur à injection directe