05
Août
2009
|
02:00
Europe/Brussels

Nouvelle Mercedes-Benz Classe E break

· Fonctionnalité: espace de chargement et maniabilité remarquables

· Sécurité: neuf airbags de série et systèmes novateurs d’aide à la conduite

· Confort: système d’amortissement adaptatif et correcteur d’assiette à l’arrière

· Informations presse 5 août 2009 Puissance: dix motorisations plus performantes et moins gourmandes en carburant

La famille Mercedes-Benz va s’agrandir en novembre 2009 puisqu’elle accueillera un nouveau membre doté d’une forte personnalité : la nouvelle Classe E break. À l’instar de la berline et du coupé, le break Classe E allie un design original et des ambitions affirmées sur le plan de la sécurité, du confort, de la qualité et de la fonctionnalité. La Classe E a marqué le lancement d’une série d’innovations techniques sans rivales à l’échelon mondial, inédites sur un véhicule de cette catégorie : – reconnaissance vocale, freinage à bloc en cas de risque de collision majeur, système de phares adaptatifs et capot actif. Bien entendu, la version break intègre elle aussi toutes ces innovations. Elle dispose en outre de série d’une suspension pneumatique avec correcteur d’assiette sur l’essieu arrière et intègre diverses nouveautés fonctionnelles au niveau de l’espace de chargement.

Depuis plus de 30 ans, le break Mercedes Classe E s’impose comme un précurseur dans le segment des breaks haut de gamme. Car depuis la sortie du tout premier break en 1977, plus d’un million de clients ont goûté au plaisir de conduire une Mercedes de catégorie supérieure sans sacrifier l’aspect pratique. La cinquième génération du break Mercedes entend perpétuer cette tradition, en s’offrant un succès comparable à celui de la berline. Lancée au printemps 2009 en Europe, la Classe E berline avait déjà pris la tête de son segment au mois de mai – et ce, dans le monde entier ! Depuis, 40 000 nouvelles berlines Classe E ont déjà été livrées.


Design: la nouvelle griffe Mercedes et l’élégance de la Classe E

Le nouveau break arbore une silhouette athlétique et fonctionnelle, mâtinée d’une assurance souveraine. Ce design caractéristique s’appuie sur le nouveau style Mercedes, particulièrement bien illustré par la Classe S et qui marque aussi désormais l’allure de la Classe C.

La vue latérale révèle une foule d’éléments neufs et ne laisse planer aucun doute quant à l’identité de ce nouveau break.

Pour l’arrière, les designers Mercedes se sont surtout attachés à faire ressortir la fonctionnalité extraordinaire du véhicule. Pour ce faire, ils ont souligné les lignes horizontales, créant en quelque sorte un lien entre les phares arrière et les poignées chromées. Les nouveaux phares arrière LED comprennent deux parties et se prolongent visuellement du panneau latéral jusqu’au hayon. De jour comme de nuit, leur design singulier rend cette voiture aisément reconnaissable. La Classe E break est le plus grand modèle du segment haut de gamme et n’hésite pas à le montrer !

 

Qualités fonctionnelles

Le nouveau système ‘quickfold’ permet de rabattre facilement le dossier de la banquette arrière, à l’aide de deux poignées situées à gauche et à droite. Les deux parties du dossier se déverrouillent et se replient par le biais d’un câble Bowden, dégageant une surface de chargement plane. Autre possibilité intéressante : le propriétaire peut replier la partie de gauche, celle de droite, ou les deux ensemble. Il peut ainsi accueillir des passagers à l’arrière même lorsqu’il transporte des objets longs et encombrants. On remarquera qu'il est possible de déverrouiller et de rabattre les dossiers par le côté.

Avec une capacité de charge pouvant atteindre 1950 litres, la nouvelle Classe E break (longueur/largeur/hauteur : 4895/1854/1471 millimètres) devient la référence de sa catégorie. Outre le coffre proprement dit, d’autres dimensions importantes (ouverture du hayon, hauteur de chargement, longueur maximale des objets transportés) confirment le savoir-faire de Mercedes-Benz dans la conception du break.

Toujours sur le plan des cotes, le nouveau modèle fait encore mieux que le précédent à bien des égards. Deux exemples intérieurs l’illustrent parfaitement. À l’arrière, la largeur au niveau des coudes a augmenté de 50 millimètres, pour atteindre 1505 millimètres. Également à l’arrière, le vaste toit basculant/coulissant porte la hauteur libre à 1010 millimètres (50 millimètres de plus), presque autant que sur les versions sans toit ouvrant (1012 mm).

Le système de gestion de la charge installé en série est exemplaire. Nous n’en voulons pour preuves que l’ouverture et la fermeture automatiques du hayon EASY-PACK(avec levée automatique du couvercle à bagages), ou le plancher pliant EASY-PACKdu compartiment à bagages. Ce dernier augmente considérablement la hauteur utile du coffre. Il se plie et se fixe dans diverses positions. L’équipement de série comprend aussi le couvercle à bagages EASY-PACKavec filet de retenue. Une fois déployé, le couvercle s’accroche à des supports électriques sur les montants latéraux arrière.

Quand le hayon s'ouvre, le couvercle à bagages se relève automatiquement pour faciliter le chargement et le déchargement. Le siège pliant en option, pour le compartiment à bagages, est aussi une première dans ce segment.


Sécurité : neuf airbags de série et des systèmes innovants d’assistance à la conduite

Avec la nouvelle Classe E, Mercedes-Benz consolide son leadership dans le domaine de la sécurité. Une bonne douzaine de systèmes d’assistance à la conduite, nouveaux ou améliorés, contribue à prévenir les accidents, ou du moins à réduire leur gravité. On notera en particulier ATTENTION ASSIST, le système de détection de l’endormissement, DISTRONIC PLUS, qui détecte la proximité des obstacles, et PRE-SAFEBrake, capable de déclencher un freinage d’urgence partiel ou total, selon les circonstances. Pour la première fois, PRE-SAFEse base sur les seules informations reçues des capteurs à courte portée montés sur le pare-chocs avant pour tendre les ceintures de sécurité avant, en dernière extrémité, juste avant que l'accident devienne inévitable. Cela permet de réduire l'énergie cinétique du conducteur et du passager avant au moment de la collision.

Avec neuf airbags de série, quatre tendeurs-limiteurs de force de ceinture et des appuie-têtes NECK-PRO réagissant aux impacts, la nouvelle Classe E offre un équipement de sécurité encore plus complet que la gamme précédente. Les airbags, qui se déploient en quelques millisecondes en cas d’accident, sont en nombre : deux airbags adaptatifs pour le conducteur et le passager avant, un autre au niveau des genoux du conducteur, deux airbags latéraux dans le dossier des sièges avant, et deux grands modèles couvrant les fenêtres entre le montant avant et le montant arrière. Enfin pour la première fois, on trouve des airbags chargés de protéger le bassin des occupants avant. Ces dispositifs amortissent l’effet d’une collision latérale sur le torse et les hanches.

Il est également possible d’installer des airbags latéraux à l’arrière sur demande.

Autre innovation de sécurité, Mercedes-Benz propose en option, sur les sièges arrière des limiteurs de force de ceinture capable de s’adapter automatiquement au poids et à la taille des passagers.


Suspension : autostabilisation à l’arrière en série

L’excellent confort qu’offre le break durant les longs déplacements repose dans une large mesure sur la nouvelle suspension DIRECT CONTROL et son système d’amortissement adaptatif, montés de série. Également standard, l’autostabilisation de l’arrière garantit que le break reste toujours parfaitement horizontal, même à pleine charge. La suspension a été adaptée en fonction de la géométrie modifiée du châssis. Les amortisseurs et les barres de torsion sont réglés un peu plus dur. Résultat : le break se montre aussi agile que la berline. Ces réglages n’augmentent ni le bruit de roulement ni les vibrations des pneus.

Cinématique favorable de l'essieu, confort exempt de vibrations, sécurité améliorée : c’est pour ces raisons que le plus bas des trois bras de la suspension McPherson se compose de deux éléments séparés, dont l'un joue le rôle de jambe de force et l'autre de jambe transversale. Outre une maîtrise précise de la roue, cette configuration présente l’avantage de compenser les vibrations causées par les déséquilibres du pneu ou la fluctuation des forces de freinage plus efficacement que les biellettes rigides.

Pour les besoins du confort et de la maniabilité, la suspension indépendante multibras, dont on connaît le succès depuis plus de 25 ans, a été revue pour trouver place dans la nouvelle Classe E. Les modifications concernent la tringle transversale du carter d’essieu, désormais supportée par le châssis sur une plus grande largeur. Cela a pour effet de réduire les forces communiquées à l'habitacle, un élément de confort particulièrement sensible lorsque la voiture franchit les réparations du revêtement routier.


Moteurs : importante réduction de la consommation et des émissions

Sur le nouveau break, la consommation de carburant et les émissions reculent considérablement grâce aux nouveaux moteurs et aux nombreuses améliorations de détail (aérodynamique, poids, gestion de l’énergie, résistance réduite). Un bon exemple : le E 250 CDI, qui délivre 150 kW et 500 Nm de couple. Sa consommation atteint à peine 5,8 litres aux 100 km, avec 150 g de CO2 par km.

Dans la panoplie des moteurs disponibles au lancement du nouveau break, on trouve cinq groupes développant de 125 kW/170 ch à 285 kW/388 ch. En dépit de leur cylindrée réduite, ces moteurs nouveaux et améliorés délivrent plus de puissance que leurs prédécesseurs, mais avec des chiffres de consommation impressionnants, auparavant l’apanage de la catégorie compacte. Cette évolution repose sur de nombreuses innovations, par exemple le modèle à essence E 350 CGIBlueEFFICIENCY avec injection directe par injecteurs piézo-électriques. Les moteurs quatre cylindres CDIdoivent une partie de leurs qualités exceptionnelles à ces nouveaux injecteurs ainsi qu’à la suralimentation à deux étages. Tous les blocs respectent les normes d'émission EU5.

Coup d’œil sur les moteurs disponibles au lancement et les transmissions de série :

Diesel

· E 220 CDIBlueEFFICIENCY : 4 en ligne, 2143 cc, 125 kW/170 ch, 5,8 l/100 km, 150 g/km, boîte manuelle 6 vitesses

· E 250 CDIBlueEFFICIENCY : 4 en ligne, 2143 cc, 150 kW/204 ch, 5,8 l/100 km, 150 g/km, boîte manuelle 6 vitesses

· E 350 CDIBlueEFFICIENCY : V6, 2987 cc, 170 kW/231 cv, 7,0 – 7,3 l/100 km, 185 - 192 g/km, boîte automatique 7 vitesses


Essence

· E 350 CGIBlueEFFICIENCY : V6, 3498 cc, 215 kW/292 ch, 8,6 – 8,9 l/100 km, 200 - 208 g/km, boîte automatique 7 vitesses

· E 500 : V6, 5461 cc, 285 kW/388 cv, 11,1 – 11,2 l/100 km, 258 - 260 g/km, boîte automatique 7 vitesses

Le nombre de motorisations équipant le break va passer à dix peu après le lancement, avec de nouveaux blocs et une transmission intégrale 4MATIC de dernière génération, particulièrement légère et compacte.