26
Mai
2004
|
02:00
Europe/Brussels

Un tout-terrain de référence célèbre un anniversaire majeur

La Classe G Mercedes-Benz célèbre aujourd'hui ses 25 années d'existence. C'est en 1979 en effet que le constructeur de Stuttgart dévoilait pour la première fois au public son robuste tout-terrain.

 

Depuis, Mercedes-Benz a vendu au total quelque 175.000 unités de la Classe G partout dans le monde. Avec sa ligne dynamique, inchangée depuis 25 ans, et sa technologie de pointe, la Classe G de Mercedes-Benz a acquis un statut de tout-terrain culte, devenant l'une des références incontestables du marché. En raison d'une demande en forte hausse aux Etats-Unis, les ventes de la Classe G ont explosé en 2002 et 2003.

Grâce à une politique de renouvellement continu, la Classe G a suivi l'évolution des technologies. Le tout-terrain de référence de Mercedes-Benz peut bénéficier aujourd'hui des transmissions les plus modernes. Disposant d'une transmission intégrale permanente, du système de contrôle électronique de la motricité 4ETS, de l'ESP®, de rapports courts et de trois différentiels à verrouillage manuel, la Classe G est le roi du tout-terrain tout en offrant sur la route un niveau de sécurité très élevé. Le nouveau G 55 AMG complétera la gamme dès le milieu de l'année 2004. Son moteur huit cylindres turbo développe 350 kW/476 ch et délivre un couple maximal de 700 Newton-mètres.

En 1972 était lancé le programme de développement d'un nouveau véhicule tout-terrain dans le cadre d'un accord de coopération entre Daimler-Benz et l'entreprise Steyr-Daimler-Puch, située à Graz en Autriche. Le feu vert pour la production en série de ce véhicule était donné en 1975, simultanément à la construction d'une nouvelle usine à Graz. C'est dans cette usine qu'est encore aujourd'hui assemblée, en grande partie à la main, la Classe G. Dès son lancement sur le marché au printemps 1979, ce nouveau tout-terrain haut de gamme était disponible en quatre motorisations – développant de 53 kW/72 ch à 110 kW/150 ch – et en versions cabriolet, break à empattement court ou long. Aujourd'hui, la Classe G est déclinée en cinq versions, intégrant trois puissants moteurs huit cylindres.

Des performances supérieures en tout-terrain grâce à une technologie de pointe

Dès le début de son développement, la Classe G a été étudiée pour affronter les terrains les plus difficiles. Le châssis permettant à ce tout-terrain Mercedes-Benz d'offrir de telles performances repose sur un réseau dense de traverses et de longerons, qui lui garantissent des niveaux exceptionnels de rigidité et de flexion. Le châssis supporte des essieux rigides très robustes couplés à de grands ressorts hélicoïdaux offrant un débattement important, une technologie qui s'exprime idéalement en tout-terrain. La Classe G se joue des terrains les plus difficiles avec une aisance impressionnante grâce à sa capacité de gravir des pentes de 80%, son angle de basculement maximal de 54%, sa garde au sol de 21 cm et ses impressionnants angles de surplomb avant (36 degrés) et de surplomb arrière (27 degrés). Simultanément, le châssis de la Classe G offre sécurité et confort sur l'asphalte.

Même si la Classe G célèbre aujourd'hui le 25ème anniversaire de son entrée en production, la technologie éprouvée du tout-terrain de Mercedes-Benz demeure tout à fait préservée. Les ingénieurs de Mercedes-Benz n'ont cessé de moderniser la technologie et les équipements de la Classe G depuis son apparition en 1979. Une transmission automatique et un système de conditionnement d'air étaient ainsi déjà disponibles sur la Classe G en 1981. Dès 1990, elle bénéficiait par ailleurs en série d'une transmission intégrale permanente, de différentiels à verrouillage sur les essieux avant et arrière ainsi que d'un différentiel central à verrouillage intégral. Les systèmes ESP®, 4ETS et Brake Assist ont fait leur apparition en 2001, permettant ainsi à la Classe G d'offrir à la fois une capacité de franchissement exceptionnelle et des équipements de sécurité exclusifs dans le domaine de l'automobile.

Nouveau G 55 AMG avec moteur V8 turbo de 350 kW/476 ch

Dès le milieu de l'année 2004, la gamme s'enrichira avec l'arrivée à son sommet d'une nouvelle motorisation pour le G 55 AMG. Son moteur V8 affichera une puissance de 350 kW/476 ch pour un couple maximal de 700 Newton-mètres disponible dès 2.650 tr/min. Avec ce moteur, le G 55 AMG fera encore mieux que son prédécesseur, équipé d'un V8 atmosphérique, en offrant 34% de puissance et 32% de couple en plus. Le nouveau G 55 AMG peut faire appel à de généreuses réserves de puissance, qui lui seront utiles sur la route et en tout-terrain, et synonymes d'exclusivité et de dynamisme. Sa puissance risque même de faire des envieux sur le marché de voitures de sport.
Avec ce moteur, la Classe G passe en effet de 0 à 100 km/h en 5,6 secondes seulement et atteint en pointe les 210 km/h.

Forte croissances des ventes entre 2001 et 2003

Depuis 1979, Mercedes-Benz a produit au total quelques 175.000 exemplaires de la Classe G. En 2002, le modèle a enregistré son pic de ventes avec 8.700 unités. L'année précédente, le constructeur de Stuttgart avait déjà vendu 7.500 Classe G, ce qui représentait une croissance de 87% par rapport au résultat de l'année 2000. Cette croissance extraordinaire des ventes s'explique par l'immense popularité de la Classe G sur le marché américain, où ce robuste tout-terrain est commercialisé depuis novembre 2001. En Europe, la demande pour la Classe G s'est accrue de 26% environ par rapport à l'année 2000. En Asie et en Australie, les ventes ont par ailleurs augmenté de plus de 30%.